Le monde tel que nous l'avons connu a totalement disparu.
 
AccueilCalendrierPublicationsFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Apocalypse Zombie a ouvert officiellement ses portes le 24/06/2017.
Nous recherchons Eliza la chef du clan des Bêtas.
Le STAFF vous remercie de votre présence et vous demande de voter pour nous le plus souvent possible, merci <3 <3
RECENSEMENT DU 31 AOÛT A FAIRE POUR TOUS !
Le groupe des Epsilons et le rang des Vadrouilleurs sont fermés momentanément.

Partagez

Une sortie discrète, une rencontre sympathique [Spencer]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Alpha

Alpha
Louise Sethman


Avatar : Sarah Wayne Callies
Messages : 120


Une sortie discrète, une rencontre sympathique [Spencer] Empty
MessageSujet: Une sortie discrète, une rencontre sympathique [Spencer] Une sortie discrète, une rencontre sympathique [Spencer] EmptyDim 20 Aoû - 14:12

Une sortie discrète, une rencontre sympathique [Spencer] Tenor

Louise était partie seule en vadrouille comme cela lui arrivait souvent. Elle savait qu'elle mettait sa vie en danger mais elle ne pouvait faire autrement. Dans son groupe, elle était active et elle aimait rapporter des choses, trouver des gens ou de la nourriture. Elle choisit la forêt pour voir si elle pouvait en retirer quelque chose et en même temps c'était pour balader seule.
Elle avait son mari et sa elle sœur dans son groupe. C'était une de ces chanceuses qui possédaient encore des proches dans ce monde de misère. C'était une aubaine. Son époux n'aimait pas qu'elle parte comme ça sans prévenir mais il était un peu impuissant face à sa volonté de fer.
Lou avait aussi un soucis avec la drogue alors n'ayant plus tellement de ration, elle devenait parfois un peu surexcitée et prête à tout pour en trouver. Elle faisait facilement les cents pas et elle tremblait beaucoup. Ses proches ne peuvent rien y faire... Elle essayait de se calmer avec ça mais l'addiction était là. C'était donc aussi pour cela qu'elle devait être seule pour ne pas être désagréable avec autrui.
Elle marchait paisiblement et en même temps à l'affût quand elle entendit un petit bruit. Elle vint se rapprocher et se cacher pour pister ce qui se tramait. C'était juste un homme qui faisait comme elle apparemment.
Elle ne le connaissait pas personnellement, juste de nom. Il était chef, c'était Spencer. Il avait belle allure. Il devait avoir un sacré poids sur les épaules à gérer un groupe complet. Curieuse, Lou se rapprocha.

- Spencer c'est ça ? Vous faites quoi de beau dans ce lieu bien trop vaste pour y traîner seul ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chef des Gammas

Chef des Gammas
Spencer Halliwell


Avatar : Daniel Sharman
Messages : 88


Une sortie discrète, une rencontre sympathique [Spencer] Empty
MessageSujet: Re: Une sortie discrète, une rencontre sympathique [Spencer] Une sortie discrète, une rencontre sympathique [Spencer] EmptyLun 21 Aoû - 16:36



► Une sortie discrète, une rencontre sympathique.
Une nouvelle rencontre..
Louise & Spencer
La forêt … Un endroit aussi captivant que dangereux, surtout quand les rôdeurs traînent dans les parages, ce n'est pas que ça m'embête, mais je dois aussi penser aux gens de ma communauté, j'ai appris récemment par un de mes amis, si je peux dire ça comme cela, vu que nous sommes tous les deux chefs de clans que beaucoup veulent la mort des scientifiques, je sais et je comprends, est-ce que mes amis doivent en payer le prix … Non, bien sûr que non, en plus je n'ai dis à personne que le plus grand responsable de cette chose … c'est moi, je ne suis pas le scientifique qui a fait tous les tests sur les hommes, mais c'est moi qui avait pratiquement trouver la formule parfaite, jusqu'à ce que je réalise que le rat était devenu fou. Il n'arrête pas de revoir la scène dans sa tête, son ami Gabriel qui lui avait dit d'arrêter et aussi … Son ex, qui l'avait quitter quand il lui avait annoncé qu'il avait fait une découverte importante qui pourrait rendre les soldats américains imbattable, je sais que j'aurais dû tout faire pour l'écouter, mais non … Que voulez-vous, j'étais têtu jusqu'à ce que je réalise que c'était une belle connerie et qu'il fallait arrêter, mais vous savez quand vous donnez une chose à quelqu'un et qu'elle a hâte de voir les effets ce n'est pas facile de faire machine arrière, une nouvelle fois, d'ailleurs, ce matin je me suis réveiller en transpiration, je faisais les cents pas et j'ai décidé de m'enfuir … Enfin non, d'aller me balader, c'est toujours les raisons que je donne pour pas que les gens s'inquiètent.

Alors qu'il était à l'affût du moindre petit bruit, il continue de vagabonder dans la forêt, il y avait encore quelques oiseaux qui chantonner dans la forêt, ce qui était un plaisir pour les oreilles, c'est dingue, mais avant l'apocalypse, les oiseaux, les voitures, les décollage d'avion pour ceux qui habitaient prêt des aéroports ou même tout simplement le fait de se lever le matin pour faire sa journée de boulot … Tout ça nous épuiser, nous agacer, mais aujourd'hui, je trouve ça reposant d'entendre le bruit des oiseaux. Alors qu'il marche tranquillement, il était entrain de réfléchir à trouver une solution, lorsqu'une voix derrière lui le surprend, il se met à sursauter, puis à sourire légèrement, lorsqu'il voit la jeune femme, il ne me semblait pas la connaître, ou alors juste croiser, parfois ça m'arrive d'oublier des trucs surtout quand j'ai des choses en tête qui me prenne beaucoup de temps. «Ouais c'est moi … Ton visage m'est familier … assez en tout cas pour savoir que tu n'es pas de mon groupe, mais on a déjà du se croiser non ? »[/color] Enfin parfois croiser … Je veux dire que des fois on se réuni avec les chefs de clans, ou même parfois je vais voir Lucas ou Eliza, Jonas … ça fait partie de nos obligations, enfin j'essaie de me souvenir où j'aurais pu la croiser, en tout cas, je suis connu … vu qu'elle m'a appeler par mon prénom. [b] « Oh … je pourrais vous dire la même chose … Vous fuyez quelque chose vous aussi ? » Dit-il en souriant à demoiselle.
CODE BY ÐVÆLING // groover par une licorne


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alpha

Alpha
Louise Sethman


Avatar : Sarah Wayne Callies
Messages : 120


Une sortie discrète, une rencontre sympathique [Spencer] Empty
MessageSujet: Re: Une sortie discrète, une rencontre sympathique [Spencer] Une sortie discrète, une rencontre sympathique [Spencer] EmptyMer 23 Aoû - 14:53

Une sortie discrète, une rencontre sympathique [Spencer] Tenor


Louise tomba nez à nez avec Spencer. Ce garçon là avait du caractère, tout comme elle. Il ne la reconnaissait pas, normal, elle ne l'avait jamais vu en face à face. Il se posait tout de même la question. Il était dans son droit. Que faisait-il là seul ? Louise aussi pouvait paraître suspecte et étrange de balader seule comme ça en pleine nature. Elle n'avait personne à ses côtés. Cela pouvait attiser la curiosité.

- Je suis Louise. Je ne t'ai jamais vu enfin je ne m'en souviens pas. Je connais juste ton nom car j'ai déjà entendu ce dernier forcément car tu es un chef. Je ne pense pas que tu me connaisses. Je ne suis pas de ton clan c'est sûr oui. C'est bien pour un chef de reconnaître les visages de son groupe, elle lui fit la remarque positive car elle trouvait cela très pro. Je ne fuis pas disons que je balade et toi ? Tu as besoin de calme ? T'as pas choisi un endroit serein pour ça. J'ai déjà tué deux rôdeurs.

Elle se rapprocha du bel homme pour discuter tranquillement. Elle était étonnée de le voir là, seul. Il ne devrait pas en tant que chef se faire ce genre de virée. Il risquait beaucoup. il avait l'air de le savoir et de ne pas s'en soucier. Que cherchait-il ? Louise demeurait être très curieuse. Elle allait le savoir.

- Tu veux marcher un peu ? La brunette proposa cela naturellement. Elle sentait qu'elle pouvait apprendre à connaître cet être. Elle avait bien envie de parler avec lui. C'était rigolo de se rencontrer ici. Il avait l'air cool. Ça va pas trop dur ce poste de chef ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chef des Gammas

Chef des Gammas
Spencer Halliwell


Avatar : Daniel Sharman
Messages : 88


Une sortie discrète, une rencontre sympathique [Spencer] Empty
MessageSujet: Re: Une sortie discrète, une rencontre sympathique [Spencer] Une sortie discrète, une rencontre sympathique [Spencer] EmptyJeu 24 Aoû - 15:47



► Une sortie discrète, une rencontre sympathique.
Une nouvelle rencontre..
Louise & Spencer
Je suis souvent, enfin la plupart du temps à l'extérieur … Pourquoi, parce que lorsque je ne trouve pas une solution, dehors c'est rempli d'endroit calme, qui nous force à faire le point, j'avais trouvé, il y a peu de temps, une partie du lac qui été assez calme et reposant, il y avait une petite cabane assez calme, bon bien sûr il avait fallu que je fasse le ménage à l'intérieur, il y avait deux rôdeurs et cela signifiait que les gens c'étaient cachés à l'intérieur, mais lors d'un été … il ne faut jamais rester enfermer, je ne savais pas s'ils étaient mort de faims ou d'autre chose et cela dit, ça ne me dérange pas, la cabane était calme. Enfin cela dit, tomber nez-à-nez avec une charmante demoiselle je ne dis jamais non, elle a l'air d'être sympa et de ne pas se prendre la tête et ça c'est quelque chose que j'aime bien, parfois c'est le genre de personne que j'ai besoin pour me vider la tête, discuter et après je peux retourner à mes problèmes. Lorsque la demoiselle se présente, je me mets à sourire, c'est bien ce qui me semblait, je n'avais pas de charmante demoiselle au prénom Louise dans mon groupe, bon elle me l'avait aussi confirmer. Je caresse Lucky qui ne me quitter pas, il s'approche même de la jeune femme pour la sentir, il faisait ça souvent quand il ne connaissait pas la personne. « Alors enchanté Louise, désolé Lucky adore sentir les nouvelles personnes, je pense que comme ça il te reconnaîtra à la prochaine fois. » Je me mets à sourire. « Disons que j'ai de la chance d'avoir une bonne mémoire et puis … je suis un scientifique, pour ne pas répéter les erreurs c'est important de se souvenir … Et puis bon … Il faut dire que je t'aurais assez vite reconnue si tu étais dans mon clans. » Je me mets à sourire, oui, c'était mon avantage, j'arrivais toujours à me souvenir d'un visage, d'un nom, d'une odeur et ça … même si ça fait longtemps, je suis hypermnésique, c'est une bonne chose dans mon cas. Je lui demande alors ce qu'elle est entrain de fuir, mais la jeune femme me reprend en me disant qu'elle se balade, je me mets donc à la détaillé sans réellement d'arrière-pensée, mais cela va m'aider à la reconnaître la prochaine fois. « Oh, je me balade aussi … enfin si on peut dire ça. J'adore ce coin pourtant, si les rôdeurs viennent jusqu'à ici … Cela veut dire que nous faisons sans doute trop de bruit. » Je me mets à sourire, oui ce n'était pas évident, mais les groupes sont remplis, on ne peut pas toujours être calme, c'est assez compliqué.

Il laisse la jeune femme s'approcher tout en claquant des doigts pour que son chien revienne à ses pieds. Je sais que beaucoup de gens se demandent ce qu'un chef de clan peut faire seul, mais en temps normal, je ne supporte pas d'être entouré par trop de monde et j'aime bien ma solitude de temps en temps, c'est pas pour rien que je garde un projet secret pour essayer de soigner les morts-vivants, même si je suis sur que ça sera bien complexe, mais je ne vais pas lui dire à ma nouvelle interlocutrice, sinon je crois qu'elle va me prendre pour un barjot comme la plupart des gens qui me connaissent avant la fin du monde. Lorsqu'elle me propose de marcher, je hoche la tête et je commence à marcher avec la charmante demoiselle. [b] « Cela ne peut faire que du bien d'avoir une nouvelle tête avec qui discuter. »
C'est vrai qu'il apprécier les gens de son groupe, mais la plupart du temps c'était souvent les mêmes sujets qui reviennent et c'est chiant, le fait qu'il ne la connaisse pas, le sujet de conversation sera largement plus intéressant.

Alors que la demoiselle me pose une question, je me mets à réfléchir, c'est vrai que les gens ne se posent pas vraiment la question, mais être à la tête d'un clan ce n'était pas facile, il faut savoir prendre les décisions qui peuvent nuire aux gens, c'est pour cela que je n'envoie jamais les gens qui ne veulent pas sortir de Smocky, je ne veux pas qu'ils risquent leur vie surtout s'ils ne sont pas décidé à le faire, je pose alors mon regard sur elle avec un petit sourire. « Cela serait te mentir en te disant que c'est facile que j'ai toujours rêver d'être à la tête d'un clan, bon c'est vrai qu'avec mon ancien boulot, j'ai déjà eu des gens à mes « ordres » si je peux dire cela, mais jamais un groupe aussi … grand. » Je me mets à faire une petite pause. « Mais ce qui est bien, c'est que je fais attention à l'avis public, je veux dire que si quelqu'un me dit qu'il ne veut pas aller en mission alors je trouve quelqu'un d'autre, cela me fatigue parce qu'on doit gérer aussi les réunions de chef de clans et là encore, on doit prendre des décisions pour le groupe. » Je n'aime pas ça, surtout que parfois Lucas nous laisse pas le temps de consulter nos amis et ça, il sait que je suis contre cette pratique.
CODE BY ÐVÆLING // groover par une licorne


[/b]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alpha

Alpha
Louise Sethman


Avatar : Sarah Wayne Callies
Messages : 120


Une sortie discrète, une rencontre sympathique [Spencer] Empty
MessageSujet: Re: Une sortie discrète, une rencontre sympathique [Spencer] Une sortie discrète, une rencontre sympathique [Spencer] EmptyJeu 24 Aoû - 22:41

Une sortie discrète, une rencontre sympathique [Spencer] Tenor

Louise rit. Lucky semblait attachant et Spencer très sympathique. Le chien la reniflait, ce qui était tout à fait normal. C'était un comportement basique. Elle se marra donc un peu. Y aucun soucis. Bonjour Lucky. Elle se pencha vers la bête pour la saluer. Il était trop mignon. Tu peux me sentir. Je suis Louise Lucky, enchantée. Elle lui fit le geste simple pour qu'il lui donne la patte et il le fit en bon chien bien élevé. Elle sourit. J'espère bien qu'il me reconnaître. Il est super. C'est normal ce qu'il fait. C'est pas grave. Vous l'avez depuis longtemps ? C'est sympa comme compagnie. La femme trouvait cela vraiment bien. Elle tenait à le souligner. Les deux enchaînèrent la discussion.

- Tu es scientifique ? Alors oui il est certain que tu as de la mémoire et que faire des erreurs c'est pas ton truc. C'est super ça. Tu as toujours voulu faire ça ?
Elle sourit amplement et toujours. Le brunet était agréable. Elle appréciait qu'il lui parle autant et qu'il se livre un peu. Elle ne l'avais jamais vu mais rien qu'à première vu, le revoir ne la dérangeait pas tant.

- Tu aimes balader dans ce genre de coin ? Moi ça m'apaise. C'est bien de pouvoir être seul parfois, pouvoir réfléchir et faire le vide aussi. C'est sûr qu'avec ce nouveau monde, c'est pas donné mais personnellement j'essaie d'en profiter un peu de ces instants. C'est vrai que c'est le bruit qui les attirent. C'est pas toujours facile de ne pas en faire. J'ai du faire craquer des brindilles. C'est ça qui les a attiré. Leur sens sont pas mal développés, surtout l'ouïe. Faut être discret. Louise était ravie Spencer accepta de balader avec elle. Merci, c'est cool oui. Je suis contente de t'avoir croisé. Tu croises souvent du monde toi ? Tout était bon à savoir. La conversation était facile avec cet être. Sethman se sentait à l'aise.

Ce jeune homme était courageux. Louise admirait pas mal ce genre de personne. Tout reposait sur lui. Tu as l'air d'être rodé et d'être un bon chef. C'est super d'écouter les gens. C'est une belle manière de diriger. C'est pas toujours évident j'imagine, avec tout ce que tu me dis. Qui t'a désigné chef ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chef des Gammas

Chef des Gammas
Spencer Halliwell


Avatar : Daniel Sharman
Messages : 88


Une sortie discrète, une rencontre sympathique [Spencer] Empty
MessageSujet: Re: Une sortie discrète, une rencontre sympathique [Spencer] Une sortie discrète, une rencontre sympathique [Spencer] EmptySam 26 Aoû - 20:06



► Une sortie discrète, une rencontre sympathique.
Une nouvelle rencontre..
Louise & Spencer
Je me mets à regarder la jeune femme, ce qui est bien avec une fin du monde, c'est que la plupart des survivants, essaient quand même de rester humain et c'est le plus important. Lorsque je vois Lucky, mon chien se mettre à sentir la femme en face de moi, je me mets à sourire, je le laisse faire, il n'a jamais été méchant, c'est ça qui est bien. Lorsque Louise se présente au chien, je souris, puis très vite, Lucky se met à tourner autour d'elle, puis lorsqu'elle lui fait donner la patte, il le fait, je me sens toujours en sécurité avec mon chien, c'était mon animal de compagnie, je pose alors mon regard sur la jeune femme. « Je l'ai depuis deux ans, a peu prêt. Ouais, il me suit partout, on peut dire que c'est un chien vraiment adorable et me préviens à chaque danger. » quand je parle de danger, je parle surtout quand il y a des rôdeurs dans les parages. Puis une fois que nous commençons à marcher, on se met à discuter.

Je ne parle jamais que je suis un scientifique, parce que je sais qu'ils sont mal vus par la plupart des gens, sans doute à raison, c'est quand même à cause de mes recherches et de mes collègues que la fin du monde à sonner, je ne peux que me sentir coupable. La conversation s'oriente un peu trop sur moi, mais je sais que je lui demanderais bien ce qu'elle faisait aussi avant tout ça, lorsqu'elle me demande si j'ai toujours voulu faire ça, on peut dire que j'étais un intello, j'ai passé des classes, je ne me vante pas, j'ai toujours appris à avoir les pieds sur terre, même quand je trafiquais pour les recherches. « Oh oui. Enfin des erreurs, malheureusement, j'en fais, enfin pas niveau des visages et des prénoms, mais pour le reste … Je pense que j'en fais beaucoup. » Je me mets à sourire légèrement. « Depuis que je suis gosse, ça remonte à cause de mes parents. Enfin non, grâce, parce que j'ai été attiré par tous les domaines scientifiques. » Dis-je en souriant. « Et toi alors … Avant que le monde chavire, que faisais-tu ? Qui étais-tu ? Je présume que tu n'étais pas une tueuse de zombie. » Je me mets à sourire, c'est ça qui est bien, c'est que j'essaie réellement de faire la conversation avec elle, je n'ai jamais été du genre à m'éloigner des gens, sauf ceux qui me plaisaient même à l'époque, on peut dire que je suis vite déstabiliser.

Les balades en forêt étaient bien, à l'époque quand je n'étais pas bien, j'allais dans la forêt pour me détendre, penser à autre chose, trouver des solution, c'était toujours mieux qu'aller se bourrer la gueule … Chose qui était aussi possible, c'est alors que je tourne la tête en direction de Louise, je l'entends alors me demander si j'aimais bien me balader, puis aussi si je rencontrais beaucoup de mondes enfin il y avait beaucoup d'information et je me mets alors à essayer de me souvenir de tout. « Alors pour commencer, j'adore venir en forêt, je ne sais pas, ça m'apaise, bon maintenant de nos jours, c'est assez compliqué, mais quand on fait le moins de bruit possible ça va. Leur ses sont décuplés, heureusement, ils ne sont pas rapides ni fort … Sinon je crois qu'on ne pourrait pas les vaincre. » Puis c'est alors que la marche se fait dans la discrétion, bien sûr, mais tout en discutant. « Moi aussi, je suis content de t'avoir croisé. Pas spécialement, enfin les gens je les évites … Je sais que la plupart me déteste. Enfin pas moi, mais mon groupe alors ils évitent de me parler et je les évite un peu pour éviter tous les conflits. » Enfin pas moi spécialement … Quoi que s'ils savaient que je suis a demi responsable … ils m'en voudraient aussi.

Quand on discutait d'être à la tête d'un groupe, je ne sais pas au final si je fais bien ou mal, en fait ce qui m'importe dans le fond, c'est de faire les choses bien. Je prends une petite inspiration. « Disons que ce n'est pas facile et parfois les gens n'ont pas envie de t'écouter, alors tu dois resserrer la vis pour qu'ils comprennent qui dirigent et le pourquoi, mais j'avoue que je ne supporte pas ça, je pense que nous devons toujours garder en mémoire que nous sommes tous des êtres vivants avec nos qualités et nos défauts, mais il faut aussi se rendre compte que dans chaque groupe il y a un meneur et des suiveurs. » Puis c'est alors qu'on en vient à la question finale, qui m'a désigné … Est-ce que cela se fait de dire que je me suis désigné tout seul ? Enfin je veux dire durant l'apocalypse, j'ai emmener un groupe avec moi jusqu'à Smocky Hill City et depuis nous avons rencontré Eliza, Lucas et Jonas, l'histoire est aussi courte que ça. « Tu vas sans doute pas me croire, mais je me suis auto-désigner, j'ai emmener avec moi des scientifiques jusqu'à Smocky Hill une ville abandonnée qui est maintenant vivable. » Je finis par lâché un petit sourire, pour essayer de faire passer la pilule du « j'ai forcé les gens à m'aduler. » Parce que j'avoue que ce n'était pas le cas, mais on sait jamais.
CODE BY ÐVÆLING // groover par une licorne


[/b][/b]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alpha

Alpha
Louise Sethman


Avatar : Sarah Wayne Callies
Messages : 120


Une sortie discrète, une rencontre sympathique [Spencer] Empty
MessageSujet: Re: Une sortie discrète, une rencontre sympathique [Spencer] Une sortie discrète, une rencontre sympathique [Spencer] EmptyDim 27 Aoû - 16:08

Une sortie discrète, une rencontre sympathique [Spencer] Tenor

- Il est génial. C'est une chance de l'avoir. En plus, s'il prévient des dangers, c'est encore mieux. Il est rassurant et adorable. Lucky, tu es un bon chien. C'est bien pour toi. Tu dois te sentir bien. C'est important ça.

Spencer avait de la chance car il possédait un animal. C'était rare de nos jours... Il avait un fidèle allié et de plus ce chien savait prévenir du danger : gros point fort dans cette période de gros chaos. Louise était attendrie par cette relation très belle. les deux connaissances finirent par marcher pour papoter et apprendre à se connaître.

- On en fait tous ne t'en fais pas. Elle lui sourit. C'est bien ça. C'est ton domaine. C'est mieux quand on bosse dans un truc qu'on aime et dans ton cas c'est encore mieux. C'est quand même compliqué. La brunette rit. Non, d'ailleurs qui aurait cru que tout ça arriverait ? Je bossais avec les enfants. J'étais auxiliaire puéricultrice, mariée et heureuse dans ma petite vie. C'était calme disons et sans violence. Ce monde là me change beaucoup, comme pour toi j'imagine.

Lou était ravie de pouvoir parler avec Spencer, il était super sympathique. Il se confiait pas mal, c'était cool de pouvoir s'abandonner à une bonne discussion.

- Pareil que toi j'aime beaucoup ça m'apaise. Mais oui comme là nous devons être discrets. T'as raison s'ils étaient plus développés, on ne serait même pas là pour en parler. Ça serait la fin du monde... Ils sont déjà pas mal. Tu as déjà failli mourir ?

La belle était touchée des dires du brunet. Merci. Les gens les évite ? C'est à dire ? Pourquoi ? Ils ne t'aiment pas ? Sethman fut surprise car Spencer était adorable. Pourquoi le détester ? C'était impensable. T'as un sacré poids sur les épaules dis donc... Je comprends ce que tu dis. Les gens en oublient que vous êtes comme eux. C'est dommage parfois ils sont têtus et réagissent mal. Tu n'as pas l'air d'aimer devoir faire le méchant. T'as une bonne âme. Elle fut étonnée. Non ? Vraiment ? Mais c'est génial ça. Belle idée ! C'est très étonnant en fait. Ça va en contre sens de ce que tu me dis. Tu t'en es senti capable ? Comme ça ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chef des Gammas

Chef des Gammas
Spencer Halliwell


Avatar : Daniel Sharman
Messages : 88


Une sortie discrète, une rencontre sympathique [Spencer] Empty
MessageSujet: Re: Une sortie discrète, une rencontre sympathique [Spencer] Une sortie discrète, une rencontre sympathique [Spencer] EmptyMer 30 Aoû - 13:29



► Une sortie discrète, une rencontre sympathique.
Une nouvelle rencontre..
Louise & Spencer
Je n'ai pas à me plaindre de Lucky en temps normal, il est calme, sauf quand il y a des zombies dans les parages, mais sinon c'est vrai que c'est un chien formidable, je ne pouvais rêver de mieux pour animal de compagnie. « Je suis tout a fait d'accord avec toi, il est génial. Je pense que nous devrons tous avoir un chien, surtout comme Lucky. Il sait m'apaiser dans les moments difficile. » Oui, c'est vrai que je suis chanceux et quand je n'ai pas le moral ou la force de dire ou faire quelque chose, il me donne beaucoup, il est important pour moi et je dois que je n'ai pas besoin de le dire, vu que je suis toujours prêt de lui et lui et prêt de moi, on ne se sépare que très rarement, sauf quand je dois sortir pour un lieu dangereux, je le laisse à l'intérieur de Smocky.

Je continue de regarder la demoiselle en souriant, je lui parle bien sûr de mes erreurs, sans dire que la plus grande des erreurs que j'ai faite, c'était de créer un virus qui c'est propagé et à créer la fin du monde, c'est sans doute ma plus grosse connerie, même si dans le fond, j'ai essayer d'arrêter tout ça, ce n'était pas facile surtout quand le président n'en avait rien à faire de mes revendications. Je l'entends alors vouloir me rassurer en me disant ça, c'est vrai, elle avait raison nous faisons tous des erreurs, mais quand même … « Oui, mais de grosses erreurs … La plupart les évitent … pas moi. » finis-je par lâcher tout en souriant tristement, puis très vite, je parle de ma vie avant tout ça. « Oh oui, c'est vrai que j'ai eu de la chance de faire ce que je désirais le plus. » Puis le sujet va sur la jeune femme. Je suis un peu surpris de savoir qu'elle était auxiliaire de puéricultrice … Ce n'est pas dénigrant ma façon de penser, mais je ne la voyais pas dans ce genre de boulot, mais plus un truc sportif … prof de fitness … Ou alors un truc du genre qui bouffe … médecin ou infirmière … enfin bon parfois on est surpris. « Je suis impressionné … Je ne pensais pas que tu étais avant tout ça auxiliaire puéricultrice, mais ce n'était pas trop difficile ? Oh oui … le monde nous as tous changer … il y a des responsabilité et aussi un caractère à changer pour ce nouveau monde. » Je n'aime pas le terme apocalypse, mais on sait tous que ça en est une.

La balade en forêt solitaire a tournée en balade en compagnie de Louise, ce n'était pas désagréable du tout, c'était même tout l'inverse. Nous discutons, on peut dire que ça fait du bien de pouvoir rencontrer quelqu'un qu'on peut apprendre à connaître. On est d'accord sur le point des sens décuplé des rôdeurs, je ne sais pas si je serais à l'aise ou si je sortirais autant si je savais que les zombies étaient rapides, ou même ayant une force décuplé … Au final, je suis bien content que ce côté de la recherche est échoué, parce que sinon on ne serait pas là pour en discuter et très peu de gens survivraient encore. Je hoche la tête négativement lorsqu'elle me demande si j'ai déjà failli mourir, j'ai toujours eu de la chance dans la vie. « Tu vas trouver ça bizarre, mais je n'ai jamais failli mourir, bon peut être parce que j'ai de la chance dans la vie. Je suis content de savoir qu'il y a quelqu'un comme moi, qui adore la forêt, ça m'a toujours apaiser. Oh oui, sans doute une chance pour nous qui ne sont pas rapides.

J'essaie toujours de tout faire pour le bien être de mes citoyens, c'était important aussi que les gens me donnent leur avis et aussi s'ils sont en état de sortir, je ne suis pas du genre à obliger quelqu'un, je sais que beaucoup me critiquent dans ma façon de faire, mais cela ne me dérange pas, je sais aussi que les chefs de clans ne me supporte pas en faisant ça, mais je m'en fous, je préfère que les gens me respectent et voit qu'en retour je fais la même chose que plaire à des gens que je croise pas tous les jours non plus. « Dans le sens où ils se disent que je suis le chef de clans, je ne peux pas être comme eux. Alors que je suis un être humain et il y en a aussi qui se disent que je suis l'un des responsable de la fin du monde vu que je suis scientifique … Enfin, je pense qu'il y a beaucoup de raison que je ne les connais pas toutes. » Bon, oui, les gens sont sans doute dans le vrai en disant que je fais parti de ceux qui sont responsable de la fin du monde. Je hoche la tête au dire de Louise. « J'ai endossé ce rôle, je ne peux pas le renier et lâcher tout du jour au lendemain. » Je continue de marcher. « Oh non, c'est ce que les chefs de clans me reproches, mais je le fais que lorsque c'est utile. Je ne veux pas que les gens me prennent pour un dictateur. » Je me mets à rire, lorsque Lucky s'arrête un peu plus loin pour faire ses besoins. Puis je me mets à sourire. « En fait, je pensais surtout à la survie avant tout, je ne voulais pas que les gens meurent, alors j'ai décidé de prendre un groupe avec moi. Après j'avoue que je ne pensais pas être à la tête de quoi que ce soit, mais c'est fais, je ne peux pas revenir en arrière. » Je me mets à sourire, oui, c'est vrai que ça c'est fait comme ça, sans que je contrôle quoi que ce soit, non pas que je suis dégoûter, mais ça me fait toujours une pression supplémentaire sur les épaules.
CODE BY ÐVÆLING // groover par une licorne


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alpha

Alpha
Louise Sethman


Avatar : Sarah Wayne Callies
Messages : 120


Une sortie discrète, une rencontre sympathique [Spencer] Empty
MessageSujet: Re: Une sortie discrète, une rencontre sympathique [Spencer] Une sortie discrète, une rencontre sympathique [Spencer] EmptyMer 30 Aoû - 17:52

Une sortie discrète, une rencontre sympathique [Spencer] Tenor

- T'as raison. C'est une super compagnie. On devrait tous avoir ça, je pense que ça rendrait plus heureux chacun de nous. Tu en as de la chance. Prends bien soin de cet adorable toutou surtout. Moi je sais que ça me serai utile, comme tu dis pour m'apaiser et aussi pour pouvoir parler avec un ami fidèle. Même s'il ne comprends pas, je trouve que le chien rend bien les choses. Quand on est triste, ils le comprennent. Et il t'aident en te câlinant. Quand tu es heureux, ils sautent de joie avec toi. C'est pas donné à tous les humains d'être aussi fusionnels. Je t'envie. Profite en. La belle disait son avis à propos du chien de Spencer et de sa chance. Il avait raison d'avoir gardé cette compagnie. Elle ne savait pas si parfois ça pouvait mettre en danger mais en tout cas c'était un point positif d'avoir cette compagnie. T'as pas peur qu'un rôdeur l'ennuie ? Cela ne te rend pas plus "visible" ? T'as jamais eu de soucis ? La brunette imaginait que sans son compagnon, le bel homme serait dévasté. Il avait l'air profondément attaché. C'était pas facile dans ces temps là d'avoir un animal.

Spencer était tellement agréable. Il arborait une attitude sereine et très attentionnée. La belle était ravie de pouvoir connaître une nouvelle personne. Ils n'avaient pas de mal à se confier. Cette ballade était topissime. C'est étonnant ? Pourquoi toi tu ne les évitent pas les erreurs ? Elles sont si graves que ça ? La belle était fortement intriguée par les dires de son interlocuteur. Elle acquiesça pour le reste. Dur à imaginer, c'est sûr mais oui je bossais avec les petits. C'était très bien comme métier, fatiguant mais tellement enrichissant. Le monde actuel nous change fortement. On est obligé comme tu dis. C'est notre survie qui est en jeu. On doit vite s'adapter.

Le brunet avait de la chance. Il n'avait pas été mis face à la mort. Tant mieux, La jeune femme aussi n'avait pas eu ce soucis. Elle avait toujours su être alerte mais elle savait que ça ne serait peut-être pas toujours le cas... Elle essayait de faire au mieux. Les zombies n'étaient pas cléments.

- Non, c'est pareil pour moi. On a de la chance. Pourvu qu'on ne soit pas en danger prochainement. Ils sont lents heureusement, c'est ça aussi qui m'a aidé à ne pas être face à l'inévitable. Je suis au taquet. Elle sourit amplement. Oui c'est tellement apaisant les arbres, la nature, la solitude aussi. J'adore ce genre de balade, tout comme toi.

- Tu es un super chef alors. Tu as bien réfléchis quand tu t'es désigné. C'est tout à ton honneur. Ça fait de toi quelqu'un de biens sache le. C'est clair que c'est un poids. Je ne saurai pas le faire, j'en suis certaine. Tu as la bonne mentalité, chapeau. C'est bien, les gens doivent se sentir bien enfin ils devraient. C'est nul qu'ils critiquent autant, ne t'en fais pas change pas et reste dans ta ligne de mire. Eux devront s'adapter. Oui t'as raison de réagir ainsi. Ils sont bêtes trop facile de tout balancer comme ça et de dire c'est la faute des scientifiques etc... C'est bidon ! C'est râler pour râler ça. Ils sont très mauvais, tu as du courage. C'est bien que tu es à fond et que tu es fidèle à ce rôle bravo. Sois fier. Et le reste zappe le. Ce n'est pas constructif. Elle écoutait avec une grande attention tout en marchant. Les chefs n'étaient pas tous pareils. C'était fou de voir la différence d’opinions de caractères aussi. Jamais Louise n'aurait su faire ceci. Tu peux plus revenir en arrière c'est sûr. Pas grave, tu gères. Tu te verrais obéir à quelqu'un toi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chef des Gammas

Chef des Gammas
Spencer Halliwell


Avatar : Daniel Sharman
Messages : 88


Une sortie discrète, une rencontre sympathique [Spencer] Empty
MessageSujet: Re: Une sortie discrète, une rencontre sympathique [Spencer] Une sortie discrète, une rencontre sympathique [Spencer] EmptyJeu 31 Aoû - 13:03



► Une sortie discrète, une rencontre sympathique.
Une nouvelle rencontre..
Louise & Spencer
Je me mets à sourire lorsqu'elle me dit que j'avais raison et que c'était une super compagnie, je dois bien avouer que c'est vrai, en plus de ça, les chiens sont très câlins, en tout cas Lucky quand je ne vais pas bien, il s'approche toujours de moi, me fait des câlins et puis il me réconforte aussi dans mes décisions quand je sais que je dois envoyer quelqu'un quelque part, je me mets à le regarder, je me dis que c'est aussi pour la survie de mon chien, si un jour je viendrais à le perdre, je ne suis pas sûr de pouvoir m'en remettre, je plonge alors mon regard vers la jeune femme. « Si tu veux, je chercherais une femelle et je ferais des portés, mine de rien, il faut penser aussi à la survie de l'espèce animal, les chiens peuvent nous aidés, nous réconforter comme tu le dis si bien, si un jour tu te sens mal, vient chez les Gammas et passe du temps avec Lucky, il aime bien quand on s'occupe de lui, malheureusement moi parfois je suis pris avec les décisions, les rendez-vous entre chef de clans et aussi l'organisation du groupe, donc, je pense que ça lui ferait du bien d'avoir un peu de compagnie et il t'aime bien. » Je suis d'accord, les êtres humains ont besoin de câlins et ce n'est pas toujours facile de trouver un moment de tendresse et aussi d'apaisement, même si entre humains on s'entend bien, on se méfie souvent d'eux. « Moi j'ai l'impression qu'il me comprend quand je lui parle, c'est bête, mais il me rend vraiment fou quand je le vois. » Fou bien sûr dans le bon sens du terme, il ne faut pas le prendre dans le sens négatif. Des soucis, bien sûr, c'est vrai que parfois, je dois essayer de le calmer quand je sors, surtout quand je sais qu'il y a des rôdeurs, mais je fais de mon mieux et au pire, je tue le zombie et comme ça je suis tranquille. « J'ai peur à chaque fois que je sors, mais je sais aussi que si je le laisse alors que je vais dehors, il trouve un moyen de me rejoindre. J'ai déjà eu des soucis, mais j'ai eu de la chance de savoir tirer, même si c'est pas mon truc. » Je me mets à sourire. « L'inconvénient, c'est vrai que du coup quand il sent un rôdeur, il aboie et ça attire les rôdeurs, c'est pour ça que j'essaie de le dresser pour pas qu'il aboie à chaque fois, mais c'est bien plus compliqué. » Oui, j'ai toujours eu un peu de mal, même avant l'apocalypse, il aboyait au début sur tout le monde, puis il s'est habitué, maintenant avec les zombies c'est encore plus compliqué.

Évitez les erreurs ? Je ne sais pas si j'y arriverais, j'en pas éviter une, c'était sans doute la pire. J'appréciais la compagnie de la jeune femme, elle avait l'air d'être quelqu'un qui a la tête sur les épaules, c'est surprenant, parce que les femmes que j'ai dans ma communauté, ne sont pas du genre à être comme ça et les faire sortir … Non, elles ne veulent pas, alors je ne les force pas, pourtant, celles qui sont les mains vertes, peuvent nous aider à trouver de bonnes herbes que la nature nous offres, alors parfois on se retrouve avec des herbes toxiques, mais qui peuvent aussi nous servir à guérir quand on sait les manipuler. Je pose alors mon regard sur la jeune femme. « Je peux essayer d'éviter celle de maintenant … Celles du passées par contre, c'est plus compliqué. » Je ne voyais pas la jeune femme bossée avec les enfants, elle était dehors, elle partait en vadrouille, je le sais, parce qu'elle est à côté de moi, elle pouvait bien sûr être une pro des armes, mais mon sens de l'observation ne me trompait pas. « L'adaptation peut prendre du temps et je trouve que tu as été forte pour oser changer. Bien sûr ça fait plus de sept mois que le fin du monde à frapper à notre porte, mais tu es dehors, tu as un fort caractère et ça c'est très bien. » Je n'avais pas parler de ma vie avant tout ça depuis longtemps, la seule fois ou j'ai parlé de la bêtise que j'ai faite c'était à une epsilon … Et je dois bien avouer que ça m'a fait passer le goût de le dire aux autres.

Je suis rassuré de savoir que la jeune femme n'avait pas été touché par la mort, c'est vrai, j'ai échappé et j'ai eu un groupe qui a été clément, on essaie tous de trouver les moyens de s'en sortir, mais ce n'était pas une évidence, parfois quand je sors, c'est aussi pour faire le point sur le monde actuel, est-ce qu'il y a encore des survivant que nous pouvons prendre, ou alors le monde avait tellement été abandonné et que les zombies est largement supérieur a nous ? Je pense qu'en sept mois, il doit encore rester des survivants. Je me mets à sourire heureusement qu'ils ne sont pas rapides, parce que je ne suis pas sur aussi d'être encore en vie actuellement. « Je pense que c'est une réelle chance qu'ils ne sont pas rapide. C'est super de savoir qu'il y a encore des gens qui apprécie plus la forêt, la sensation de tranquillité qu'elle peut nous apporté. » Ce n'est pas tous les jours que les gens veulent venir ici.

Je sais qu'en tant que Chef, c'est un peu un fardeau, je ne sais jamais si je prends les bonnes décisions, parce que de toute façon, les gens ne sont jamais satisfait, oui, c'est vrai, il faut être toujours sur le qui-vive et ne pas jouer la girouette … Cela ne servait à rien et puis, je ne veux pas être le genre de chef qui change d'avis tous les trois quatre matins, non, je reste comme je suis et je prends les décisions en fonction de ma façon de voir les choses, je suis content qu'elle me voit comme quelqu'un de bien. « Oh, je pense que j'aurais préféré que ça soit quelqu'un d'autre, mais bon, j'ai décidé d'endosser ce rôle. Je pense qu'il y en a, ils sont nés pour diriger et d'autres pour suivre, d'autre sont simplement obliger d'endosser le rôle. » Je prends une grande inspiration. « Je pense que tu pourrais le faire, si vraiment les gens sont perdu, tu arriverais à être un grand chef. » Oui, elle a les capacités vu qu'elle a su changer devenir vadrouilleuse, je pense que lorsqu'on n'a pas le choix de prendre la tête des opérations, on le fait et ça en devient naturel. « Je pense que je ne changerais pas, pour moi c'est toujours le bien être de ma communauté, un peu comme ton chef, enfin je pense. » Par contre, je ne suis pas d'accord avec elle sur le fait que c'était bidon de dire que c'est la faute des scientifiques, je m'arrête un peu et je me mets à la regarder. « Je pense que les gens ont raison, si le virus à été créer, c'est bel et bien à cause des scientifiques, c'est à cause de nous, même si les ordres viennent d'au dessus … Généralement c'est le président qui nous donne l'autorisation, mais c'est nous le créateur de toutes ces merdes. » Quand je parle des merdes, je parle par exemple du Sida, du virus qui actuellement sévit, nous sommes la cause de ces choses et je ne me pardonnerais pas ce que j'ai fais c'est une évidence. «Je le resterais jusqu'à ce que quelqu'un veuille endosser ce rôle, mais bizarrement, personne ne le veut. » Je me mets à sourire, c'est vrai ça, personne ne veut prendre la tête de la communauté, parce qu'ils savent que c'est pas facile du tout.

Puis très vite, il se remet à marcher avec la jeune femme et Lucky son chien qui se met à courir et revenir vers nous, c'était un moyen aussi pour lui de se dépenser. Je me mets à réfléchir à la question, toute ma vie de scientifique, j'ai été obliger de suivre les ordres, donc cela ne me dérangerait pas, mais tout comme chef de clans, is je sais que ça ne mène à rien, je le dirais. « Je ne sais pas, enfin, en tant que Scientifique, j'ai suivi souvent des ordres, mais après, je pense que je serais capable de suivre mais si je vois que ça ne mène pas à grand chose, alors je me permettrais de le dire. » Comme par exemple, Lucas, c'est un peu notre président de l'apocalypse, il donne des ordres, des directives, je ne suis pas d'accord et je le dis. « Tu sais, parfois quand j'entends Lucas nous dire qu'on doit faire ceci ou cela ou alors nous emmener dans une quête suicide, je lui dis clairement non, parce que cela ne mènerait à rien. » je ne dis pas que Lucas est un mauvais chef, bien au contraire, c'est lui qui a eu l'idée de séparer les gens en nommant des chefs de clans. Sauf Eliza, vu qu'elle, elle était déjà à la tête de Bêtas, mais elle a acceptée de tendre la main à son prochain.
CODE BY ÐVÆLING // groover par une licorne




[HJ : Oh purée, j'ai été très inspiré désolé.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alpha

Alpha
Louise Sethman


Avatar : Sarah Wayne Callies
Messages : 120


Une sortie discrète, une rencontre sympathique [Spencer] Empty
MessageSujet: Re: Une sortie discrète, une rencontre sympathique [Spencer] Une sortie discrète, une rencontre sympathique [Spencer] EmptyDim 3 Sep - 21:05

Une sortie discrète, une rencontre sympathique [Spencer] Tenor

La belle était toute excitée de l'idée que Spencer possédait. Elle arborait donc un large sourire. Il se disait que faire survivre l'espèce animale était une chose à faire. C'était très bien pensé et il était certains que peu de gens se souciaient des animaux. Il proposait de faire une portée, en trouvant une femelle. C'était génial et Louise pourrait avoir un chien elle aussi. Elle aimerait tant en avoir un. Spencer l'avait motivé à ça. Elle était heureuse, comme ci Noël approchait.  
En plus, son nouvel ami lui proposait de passer du temps avec Lucky. Elle pourrait s'évader un peu en s'occupant de ce merveilleux chien. Puis quand il serait en réunion, le toutou aurait de la compagnie. En plus, elle l'adorait elle aussi. Elle était donc très heureuse de cette proposition. Elle avait envie de sauter dans les bras du jeune homme pour le remercier. La joie s'emparait d'elle mais elle se retenait car elle ne voulait pas le rendre mal à l'aise. Elle ne savait pas s'il apprécierait le geste. Elle était si contente.

- Bonne idée. je t'aiderai à trouver une femelle. Peu de personnes pensent aux animaux. Tu as un grand cœur. Très belle idée. Je pourrai en élever un comme ça. Lucky airait une famille. C'est super. Je veux bien rester avec Lucky quand tu seras en réunion de temps en temps. D'ailleurs, je t'en remercie. je m'en fais une joie immense tu sais. C'est super de ta part. Elle était attendrie. Excellent, je pense qu'il te comprend. Tu dois avoir un lien particulier avec lui. C'est tellement mignon. Lucky est fort attaché à toi comme toi à lui. Il aime son proprio. Il ne te laissera jamais tomber lui. D'accord, heureusement que t'as su gérer les soucis. Tu n'aimes pas tirer ? C'est obligatoire maintenant. C'est vrai que t'as ton chien à protéger maintenant. C'est quelque chose. Elle rit un peu. Lucky pas bien. On aboie pas devant les rôdeurs. Tu les affoles bien plus. C'est délicat tout ça quand même. T'as du courage.

La brune était intriguée toujours autant. Il n'avait pas su éviter de graves erreurs apparemment par le passé. Lesquelles ? Maintenant, il avait appris de ses erreurs mais pourquoi avant, il n'avait pas su faire face à tout ? Elle se demandait vraiment ce qui c'était passé. Elle se permettait de poser des questions. Elle se sentait à l'aise avec le brunet. Ils parlaient de tout et de rien, sans soucis. L'amitié était faite pour eux. Oui, on apprend de nos erreurs de toutes façon mais avant pourquoi tu n'as pas réussi ? Pourquoi ? Elle étaient graves ? Elle se permit la mini interview. Lou' se sentit valorisée. Merci Spencer, c'est gentil. Elle ne su dire plus, touchée par ses dires. La marche était agréable, le temps aussi. Le toutou allait parfois un peu vite mais il revenait toujours. C'était rassurant, il inspectait un peu les lieux comme ça et il en profitait lui aussi. Louise ne pouvait espérer mieux. Elle avait trouvé un bon allié.

- Complètement oui. On a une bonne étoile nous aussi.
Elle était contente que le bel homme n'avait pas vu la mort de prêt, qu'il était bien en santé et qu'il arrivait à faire face à tout cela. C'était rassurant. Oui, c'est bien de rencontrer quelqu'un qui pense pareil de la nature, des choses simples. Je suis ravie d'avoir fait cette balade en tout cas. J'ai de la chance de t'avoir trouvé sur mon chemin. Elle tenait à lui faire comprendre qu'elle l'appréciait réellement.

- D'accord mais c'est vrai que ce rôle tu l'as pris. Tu dois avoir les épaules pour tu sais car vu tout ce que tu me dis, y a longtemps que certains auraient baissé les bras. Sois bien fier de toi. Elle acquiesça complètement d'accord avec son interlocuteur. Oui c'est certains. T'en as fait pour et d'autres non et d 'autres qui acceptent, comme toi, ce destin de chef même s'il ne s'y voyaient pas forcément. Et ça leur réussi bien en général. Il la valorisait une fois de plus. Tu crois ? Je ne sais pas. Je ne m'y vois pas. Je serai sûrement dans ton cas mais pas sûre que j'assurerai comme toi. Elle fit « oui » de la tête. Exact, il est comme ça aussi. C'est ça qui vous rend bon chef. C'est de bonnes valeurs. Elle soupira. Trop facile à dire. Les scientifiques sont dirigés. On ne peut pas les critiquer. C'est pas cool... C'est sûr c'est eux qui ont développé ça bien sûr mais bon ils y ont été forcé. Elle sentait que Spencer devrait garder son rôle pour longtemps. Personne ne changerait d'avis. Il devait rester fort. D'accord, c'est bien comme attitude. Tu es cool, en fait t'es toujours en faveur du bien de tous. C'est ça qui te rend bon pour diriger. T'as raison pour Lucas... Il est une tête brûlée à croire. C'est dangereux cette attitude. Toi, tu as la tête sur les épaules. Elle ne voulait pas critiquer les autres chefs ou autre mais elle admettait que Lucas n'avait pas la bonne manière de penser. Il était trop « fou ». Il n'était pas prudent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chef des Gammas

Chef des Gammas
Spencer Halliwell


Avatar : Daniel Sharman
Messages : 88


Une sortie discrète, une rencontre sympathique [Spencer] Empty
MessageSujet: Re: Une sortie discrète, une rencontre sympathique [Spencer] Une sortie discrète, une rencontre sympathique [Spencer] EmptyJeu 7 Sep - 11:54



► Une sortie discrète, une rencontre sympathique.
Une nouvelle rencontre..
Louise & Spencer
Je suis ce qu'on peut considéré comme quelqu'un qui a une vision de l'avenir et les choses ne se feront pas si nous gaspillons les choses naturelles … Comme par exemple, les animaux, c'est vrai que c'est particulier pour les animaux, mais d'après ce que j'ai vu de mes propres yeux, ça ne touche pas les animaux à proprement parler, ouais, Lucky par exemple, il a déjà attaqué plusieurs fois les zombies et jamais il a été transformer, donc cela veut bien dire que les animaux sont protégés, mais alors pourquoi pas les souris ? Ouais, avec mes recherches, je sais que les souris ont été compatible … Je me mets à réfléchir, mais très vite, j'ai compris quelque chose, ils ont été contaminé tout simplement, parce qu'ils ont eu une forte dose à chaque fois, donc à petite dose, cela ne fait rien aux animaux, mais par contre à forte dose, ils ne sont plus immunisé … Bon c'est bon à savoir et puis c'est quand même assez rare que Lucky s'attaque aux zombies. Ensuite nous parlons de portée, enfin surtout moi, mais c'est assez difficile, parce que de nos jours les animaux sont rare, mais je suis sûr que je vais trouver une femelle, peut-être que dans les grandes villes il y en aura encore.

Lucky adorait les êtres humains, c'est même hallucinant parce que beaucoup le repousse, mais il n'est pas rancunier, il aime passé du temps et surtout quand les gens jouent avec lui, après, c'est vrai que c'est toujours quand je suis dans les parages ils restent avec moi sauf si quelqu'un trouve la faille … Jouer … C'était aussi une façon pour lui de se dépenser, courir … C'était important pour les animaux. Donc il avait trouvé une façon bien naturel de lui faire comprendre qu'elle pourrait s'occuper de l'animal,le sourire de la jeune femme le faisait sourire à son tour, on pouvait voir qu'elle était ravie de la situation et ça me faisait plaisir. Je l'écoute alors me dire que j'étais quelqu'un de bien, parce que je pensais aux animaux, dans le fond, c'est peut-être aussi de me rattraper du mal que j'ai fais aux gens. « Je pense que c'est naturel, je te remercie et j'espère qu'on en trouveras une, ça serait bien de pouvoir avoir des animaux, ça aiderai pas mal dans les moments sombres. » Je me mets à sourire. « Je suis sûr qu'il sera un bon père. Et puis en plus de ça, je crois que ça lui fera aussi du bien d'avoir une famille sur qui il peut veiller. Je suis content que tu acceptes de t'en occuper, tu verras c'est un amour. C'est normal et puis tu sais pour lui c'est long, alors ça lui fera du bien aussi de passer du temps avec quelqu'un et en plus si tu le veux bien ça fait une bonne action pour vous deux. » Je me mets à sourire, puis lorsqu'elle me parle de l'attachement que Lucky et moi avons, je hoche la tête, on peut dire que tous les deux nous sommes attachés, nous avons passés beaucoup de temps, ce n'était pas facile, mais nous avons réussi. « C'est un amour fusionnel … Je l'ai acheté au début parce que j'étais seul et que j'avais besoin de la compagnie, et puis au final, je ne vivais que pour lui tu sais. Nous étions inséparable et encore aujourd'hui … pire aujourd'hui d'ailleurs. » Oh oui, je ne peux imaginer une vie sans mon chien, cela serait … triste, je ne me relèverais pas. « Il a bien fallu, je pense que dans les moments comme celui-ci tu ne réfléchis pas trop. Je sais que c'est obligatoire, mais je me dis que les gens ont eu une vie et que je ne peux pas faire ça. Je sais, c'est bête, mais c'est Lucky qui me fait comprendre que ce n'est pas des humains maintenant. » Je me mets à sourire. Lorsque la jeune femme parle à Lucky, il se met à remuer la queue et courir partout. « Ouais … il est encore foufou, mais il ne comprend pas, il veut juste avertir c'est pour ça, mais il va finir sans doute par comprendre. » Ouais, ou pas, mais de toute façon, je ferais tout pour le protéger, c'est un peu ma mission aussi.

Lorsqu'on parlait des erreurs, je n'avais pas envie de lui dire que la grave erreur était tout ça, tout ce que les gens vivent en ce moment, même si c'est vrai que j'ai tout fait pour éviter, j'ai appeler les grandes organismes, le président des USA pour lui dire que c'était dangereux, mais non, personne ne m'a écouter, c'est pour ça que je ne veux pas que les gens périssent et que ceux qui sont proches de moi, je fais tout pour les protégé, parce que je ne veux pas qu'ils meurent ça serait encore à cause de moi. En tout cas, il était heureux de pouvoir parler avec une Alpha, Lucas avait raison de dire que dans son groupe, il y avait des gens bien, parce que c'était le cas, la preuve pour la jeune femme. « Oh, oui, c'est ce que j'essaie de faire, de ne plus en faire. Je n'ai pas réussi, parce que beaucoup de gens ne m'ont pas cru et qu'aujourd'hui, je pense que les gens se sont vite rendu compte que je n'avais pas menti. » Je prends une grande inspiration. « De rien, c'est normal, en tout cas, le fait que tu te sois bien adapté à ce monde, c'est une bonne chose. » Puis je continue de marcher, je pouvais voir Lucky se mettre à courir partout et à revenir prêt de nous, une petite caresse et il repartait encore plus fou qu'avant.

Je sais que ça peut être terrible de dire que j'ai eu une bonne étoile et que je n'ai pas eu la mort de plein fouet, parce que j'ai créer ce genre de choses, mais c'est surtout que je ne suis pas prêt à mourir et à la frôler, c'est pour ça que je fais bien attention à ce que je fais. « C'est super d'avoir un ange qui nous protège. » Ouais, je suis du genre à croire que malgré la merde de nos jours, bah on est quand même bien protégé non ? Puis je me mets à sourire à la demoiselle, elle était ravie de ma rencontre, mais c'est peut-être parce qu'elle pense que je suis quelqu'un de bien … mais ce n'est pas le cas. « Oh … tu pense que c'est de la chance de me croiser ? » Je me mets à sourire en posant mon regard dans celui de la demoiselle. « C'est gentil de dire ça, en tout cas, tu es d'une présence très agréable, ça c'est une évidence et je le pense. » Oui, Louise est une personne très sympathique et agréable et le fait de ne pas se connaître, on peut réellement apprendre à ce connaître, comme quoi les gens disent que la fin du monde, on ne penserait qu'à nous. J'ai la preuve en face de moi que ce n'est pas le cas.
CODE BY ÐVÆLING // groover par une licorne


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alpha

Alpha
Louise Sethman


Avatar : Sarah Wayne Callies
Messages : 120


Une sortie discrète, une rencontre sympathique [Spencer] Empty
MessageSujet: Re: Une sortie discrète, une rencontre sympathique [Spencer] Une sortie discrète, une rencontre sympathique [Spencer] EmptyDim 10 Sep - 13:16

Une sortie discrète, une rencontre sympathique [Spencer] Tenor

Louise était d'accord avec son nouvel ami. La compagnie animale pourrait apaiser les âmes car ce monde là était difficile à supporter et avoir le sourire tout les jours n'était pas si simple que ça. Elle acquiesça donc à ses dires. Elle était attendrie par ce chien si attachant. Ils se comprenaient sur le sujet. Elle ne doutait pas de Lucky pour le reste. Ce chien était un bon. Elle était ravie de pouvoir le garder. C'était une bonne chose pour elle qui avait l'esprit bien torturé à cause de sa sale addiction. Elle pensait énormément à la drogue. Elle ressentait un manque fou et du coup son moral n'était pas top. Lucky l'aiderait à songer à d'autres pensées. Je suis tellement contente de ce que tu me proposes. C'est toi que ça aide et moi en même temps. J'en ai bien besoin. Et ça me ravie. Merci. J'espère qu'il m'aimera bien toujours à force de me voir. Son mari Ryan serait ravi pour elle. Il cherchait toujours à l'aider et la faire avancer. C'était certain que le blondinet verrait cela d'un très bel œil. Les deux se vouaient un amour incroyable. Spencer était touchant et c'était magnifique à entendre, comment ne pas être tout ému ? Ils étaient plus que fusionnels. Vous êtes trop mignons ! Il en a de la chance ce chien. Et toi aussi. Vous êtres beaux à voir. Ça fait du bien même d'entendre des trucs comme ça. Et crois moi ce n'est pas bête. Lucky t'aide à comprendre le nouveau monde et à accepeter les choses plus facilement on dirait. Il est un pilier pour toi on dirait. Je pense que lui a autat besoin de toi de toutes manières, ça se ressent. Elle rit. T'es un petit coquin Lucky. Elle le caressa encore une fois. Il comprendra oui. Il lui faudra le temps. Il n'est pas humain et ne peux pas raisonner comme nous. Elle trouvait Spencer très censé et très intelligent. Des personnes l'avaient dénigré et aujourd'hui, ils devaient bien s'en vouloir car tous se rendaient compte que le brunet avait plus raison que tord et que même ses erreurs ne gâchaient pas son talent. Elle était fière de son nouvel ami. Louise l'admirait beaucoup. Oui de toutes manières on a pas le choix. Heureusement que j'ai su y arriver. Je m'étonne moi même parfois, pas toi? Les mots de Spencer était très touchants et cette balade était de loin l'une des meilleures pour le jeune femme, pour le toutou aussi apparemment. S'il avait été humain, il aurait été ému des dires de Spencer. Le sourire ne la quittait guère. Oui super. Et oui j'en ai de la chance. Merci Spencer toi aussi. C'est super gentil ce que tu dis. T'as beaucoup d'amis dans cette nouvelle ère ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chef des Gammas

Chef des Gammas
Spencer Halliwell


Avatar : Daniel Sharman
Messages : 88


Une sortie discrète, une rencontre sympathique [Spencer] Empty
MessageSujet: Re: Une sortie discrète, une rencontre sympathique [Spencer] Une sortie discrète, une rencontre sympathique [Spencer] EmptyDim 10 Sep - 19:19



► Une sortie discrète, une rencontre sympathique.
Une nouvelle rencontre..
Louise & Spencer
Je ne suis pas du genre à prendre les gens de haut, mais le fait que j'ai Lucky avec moi et le fait qu'il soit toujours prêt de moi, j'ose dire que je suis chanceux de l'avoir prêt de moi et que mon ami le chien et sans doute une compagnie des plus agréable. Je suis sûr que les autres survivants pourraient essayer d'en avoir un pour se détendre, je crois que ça leur ferait du bien, par exemple Jonas, lui qui est toujours dans la défensive, je suis sur qu'un chien lui ferais du bien. Je suis donc très content que Louise, ma nouvelle amie pense pareil que moi, c'est toujours agréable lorsqu'on partage des points important avec quelqu'un. Je propose donc à la jolie brune de garder de temps en temps Lucky si elle le voulait, mais le fait qu'elle soit amoureuse des animaux de compagnies, ne la dérange pas, c'est une chance, je me mets donc à sourire en la regardant, elle était vraiment sympathique, je me dis que les gens peuvent être adorable même dans ces périodes assez sombres, on peut dire que l'avenir est incertains et en outre, je ne peux pas non plus confier mon chien à n'importe qui, même si c'est vrai que je ne connais pas Louise depuis des années, mais je ne sais pas quelque chose au fond de moi me dit que je peux lui faire confiance. Je me mets donc à sourire lorsqu'elle me dit qu'elle était contente que je lui propose de le garder de temps à autre, mais quelque chose me dit qu'elle cachait un truc, je ne suis pas là pour juger, vu que je cache aussi quelque chose, mais je suis curieux. « Cela me fait plaisir si tu es contente. Pourquoi tu as besoin ? Enfin si ce n'est pas trop privé, je ne veux pas que tu penses que je suis du genre à être curieux … Bon d'accord j'avoue que je peux l'être … mais n'hésite pas à me dire d'arrêter. A force de te voir, il va être content, mais si un jour tu ne viens plus, il va être triste j'en suis sûr. » Je me souviens une fois je suis sorti, je n'ai pas pu rentrer durant une grosse journée, il avait fait qu'aboyer, c'est aussi à ce moment-là que j'avais compris que les gens dans ma communauté, n'était que des peureux, ils ont tout fait pour qu'il arrête, mais je lui manquais, tout comme il m'avait manqué, c'était normal.

Je continue de caresser un peu Lucky qui après se met à courir dans tous les sens, je me mets à sourire une nouvelle fois à la demoiselle lorsqu'elle me répond que je suis mignon avec Lucky, j'esquisse un réel sourire. « Merci beaucoup. Je pense que comme tu l'as dis, nous sommes chanceux lui et moi. C'est exactement ça et je pense que les gens devraient plus avoir des animaux, ils seraient tous calme, et si ça ne va pas, alors leur animal pourrait les aider à aller mieux.Oh oui, c'est mon pilier, depuis que j'ai perdu la seule personne que j'aimais, mais ça c'était bien avant la fin du monde, d'ailleurs c'est grâce à mon ex que j'ai Lucky. » Je me mets à rire aussi après ce que Lucky a fait, puis il s'en va de nouveau, mais pas trop loin de nous, puis je réponds. « J'espère qu'il va comprendre, déjà quand il sent qu'il y a un zombie, il aboie, je pense qu'il sait que ce n'est pas normal et que c'est quelque chose de mauvais. » C'est une chance d'avoir un avertisseur, mais j'avoue que parfois c'est dangereux surtout s'ils sont plusieurs. Alors que nous nous baladons, je me mets à imaginer quand même un monde après tout ça, je suis sûr que ça pourrait être bien, même si du coup, nous serons bien moins avancé que nous l'étions, mais ce n'est pas si mauvais que ça enfin c'est ce que je pense.

Je l'écoute alors me dire qu'elle était surprise d'y arriver, mais je ne trouve pas, il n'y a que les gens fort qui peuvent y arriver et je ne doute pas une seule minute de Louise. « Je suis toujours surpris quand j'arrive à me sortir de ces sales affaires, mais je pense que ce n'est pas plus mal que tu sois surprise de toi même ça veut dire que même durant des années de tranquillité, toi qui pensait te connaître, est une preuve que ce n'était pas le cas. » Ouais, je pense que le fait qu'il y a eu l'apocalypse est une bonne chose, les gens prennent maintenant conscience que la vie ne leur appartienne pas et qu'une simple erreur de leur part et c'est fini. Je me mets à sourire une nouvelle fois lorsqu'elle me remercie, je hausse les épaules, elle n'avait pas besoin de me remercier, je suis honnête. Puis lorsqu'elle parle de nouveau ami, je me mets à réfléchir, on ne peut pas dire que les gens de mon groupe soient mes amis, vu que je suis leur chef, hum les autres chefs … nous sommes sur le même pied d'égalité, on s'entend bien, bien sûr, mais c'est difficile de dire ami. « Je suis sincère, tu n'as pas à me remercier tu sais. Beaucoup d'amis, cela serait étonnant, j'ai des amis, maintenant depuis la fin du monde, je pense que je me suis fais à l'idée que les amis c'est important, même si je doute que certaines personnes te diraient qu'ils sont amis avec moi, pour les gens de mon groupe, je pense qu'ils te diront que je suis leur chef, même si certains ne le voudraient pas. Enfin bref, je pense que jem 'en suis fais … Déjà toi pour commencer. Et toi alors, vu que tu t'es bien adapté à cette réalité, tu t'es fais de nouveaux amis? » Quand je dis que je suis quelqu'un de curieux, c'est la vérité.
CODE BY ÐVÆLING // groover par une licorne


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alpha

Alpha
Louise Sethman


Avatar : Sarah Wayne Callies
Messages : 120


Une sortie discrète, une rencontre sympathique [Spencer] Empty
MessageSujet: Re: Une sortie discrète, une rencontre sympathique [Spencer] Une sortie discrète, une rencontre sympathique [Spencer] EmptyMar 12 Sep - 21:45

Une sortie discrète, une rencontre sympathique [Spencer] Tenor

Louise n'hésita pas à se confier à son nouvel ami avec qui elle se sentait bien. Il faisait de même alors elle se sentait à l'aise. Elle lui expliqua le soucis. Merci Spencer. Moi aussi, je vais m'habituer à lui alors j'essaierai de le voir souvent. Je l'adore, promis vous ne serez pas déçu. Et il me manquerai trop ce beau toutou.  Non, t'inquiète. Je peux tout te dire, je me sens bien avec toi, très à l'aise. J'en ai besoin car je ne suis pas très bien en ce moment. En fait, je vais te résumer l'affaire. Déjà, la situation de ce monde me perturbe et avant j'étais accro à la drogue. J'avais su stopper et depuis quelques temps j'ai repris. Et là autant te dire que c'est une grosse horreur. Je suis trop en manque. Des fois, j'en deviens folle. C'est pour ça aussi que je m'isole.
Elle était très attendrie par ce lien que le chien et son maître possédaient. Très ! Profite en bien. On a pas tous cette chance. C'est tellement magnifique tout ça. Sans être trop indiscrète, c'est qui cette personne que tu as perdu ? Et qui est si importante ? C'est triste... Désolé. Elle baissa les yeux. J'ai de la chance, j'ai mon mari et sa sœur. C'est pas donné à tous. Je me sens chanceuse. J'ai peur de les perdre... La brune était tout à fait d'accord avec Spencer. Oui déjà, il reconnaît le caractère anormal de ces gens. Il sait qu'il ne sont pas humains et peut-être que plus tard il va développer des attitudes bonnes qui aideront à la chasse aux zombies et que ne te mettront pas trop à découvert aussi car là ça craint un peu car avec son aboiement il doit en ameuter des monstres. Elle adorait cet instant.

- Oui, on se découvre tous autrement. Moi j'aimais aider les gens mais j'étais dans mon cocon comme beaucoup de gens et là je m'ouvre plus, je vais vers les autres et je n'hésite pas à dire oui pour les missions.
Spencer semblait humble. Si merci. T'es super. D'accord certains te considèrent comme un ami d'autres ne voient qu'un chef en toi, pourtant tu es si humain. Ils ne te connaissent pas. C'est dommage. Elle était toute contente. Tu peux compter sur moi. Oui j'en ai. J'en ai pas des masses mais j'en ai des bons. Je suis sociable. Je ne suis pas jugeuse ou autre, ça aide et vu le monde dans lequel on vit, j'évite les ennemis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chef des Gammas

Chef des Gammas
Spencer Halliwell


Avatar : Daniel Sharman
Messages : 88


Une sortie discrète, une rencontre sympathique [Spencer] Empty
MessageSujet: Re: Une sortie discrète, une rencontre sympathique [Spencer] Une sortie discrète, une rencontre sympathique [Spencer] EmptyVen 15 Sep - 12:09



► Une sortie discrète, une rencontre sympathique.
Une nouvelle rencontre..
Louise & Spencer
Je n'avais aucun doute sur le fait que tous les deux allaient bien s'entendre, de toute façon, si Lucky ne se sentirait pas aussi bien avec la présence de la demoiselle, on l'entendrait, il grognerait, il lui mordrait le mollet, mais non, il ne le fait pas, d'ailleurs je ne me souviens pas qu'il est attaqué une seule fois quelqu'un, c'est bizarre, mais c'est comme ça, je pense qu'il doit déjà commencé un peu à s'habituer à ce monde. Je me mets à sourire lorsque je l'entends alors me dire que je ne serais pas déçu, mais je n'en doute pas une seule minute. « De rien, c'est normal tu sais. Je suis sûr que tu vas passé du temps avec lui que tu ne voudras plus le quitter, il faudra que tu viennes vivre à Smocky Hill. » Je me mets à rire, c'est vrai que nous sommes les mieux lotis, mais il faut pas oublier que la plupart des logements que nous avons n'est pas en bonne état. « Je sais que je ne serais pas déçu et lui non plus, à partir du moment ou tu joues avec lui, tu le caresse il est bien. » J'aime beaucoup discuter avec la jeune femme, elle à l'air d'être quelqu'un de bien. Je l'entends alors me dire qu'elle n'était pas très bien en ce moment, c'est alors qu'elle me dit qu'elle est perturbé avec ce monde, puis aussi la drogue, je m'arrête, je pose alors mon regard dans celui de la jolie brune. « Je suis désolé, pour tout ça, enfin je veux dire que tu sois perturbé, ce qui est une réaction tout a fait normal, ceux qui ne le sont pas, doivent avoir des problèmes psychologique. » Je prends une grande inspiration. « Voit alors ce monde comme une chance pour toi de recommencer à zéro … je sais que c'est facile à dire vu que je n'ai pas de problème de drogue, mais c'est une chance pour essayer de te sevré, même si c'est compliqué et du coup, je comprends pourquoi tu t'isoles. » C'est un peu comme moi en fait, hormis le fait que je ne me drogue pas.

Je pense que le fait de passer du temps avec Lucky cela va peut-être l'aider à aller mieux, donc, elle devrait passé son temps avec mon chien, il va l'aider, j'en suis sûr, je sais que ce n'est qu'un animal et pourtant depuis que je l'ai, je n'ai jamais eu de gros cafard qui dure toujours, non, ça dure quelques minutes, puis très vite Lucky vient, me fait un gros câlin et des petites léchouilles et je me sens reboosté, je pense que les gens devraient avoir un animal, ça les aiderait et je sais que ça pourrait aider Louise. Je me mets à sourire légèrement en repensant à cet être qui me manque … Est-il encore vivant … Est-il devenu un zombie ? Honnêtement, je l'ignore et c'est ça qui est triste, je pose alors mon regard de nouveau sur la jeune femme. « J'en profite, tout comme toi, tu pourras profiter de ce lien, je vais lancé une quête pour retrouver une chienne. L'homme avec qui j'ai partagé ma vie durant des années, mais qui a préféré m'abandonner. » Ouais, bon, m'abandonner ça le fait passé pour quelqu'un de mauvais, c'est le cas, un petit peu, on peut dire qu'il a tout fait pour que j'arrête mes recherche sur les ADN et que je ne fasse pas de bêtise … Cette bêtise … Le monde actuel, même si je ne suis pas celui qui à lancé sur les êtres humains, c'est à cause de moi. « Mais je ne lui en veux pas, c'était pour le bien de tous, il a voulu me faire comprendre les choses que je ne comprenais pas de manière douce. » Dis-je avec un petit sourire. Je l'écoute alors quand elle me dit qu'elle avait son mari et sa sœur. « Avoir peur de perdre quelqu'un nous aide à faire attention, ce n'est pas plus mal, je sais que ça fait peur, mais surtout, ça t'aidera à rester dans la prudence dans ce monde et puis il faut pas que tu sentes ça comme un poids, un fardeau, tu as de la chance comme tu l'as dis toi-même. » Je n'ai pas envie de lui dire que c'est probable qu'elle les perde un jour, je n'ai pas envie de la rendre triste, bien au contraire, je veux qu'elle soit bien et s'il y a une happing ending … Elle la mérite c'est tout, c'est comme ça. Ensuite nous parlons de Lucky et de sa façon d'aboyer, grogner quand il sent les rôdeurs, je me mets à sourire tout en marchant. « C'est vrai que lorsqu'il va comprendre, ça sera une bonne chose. Oh oui, c'est un risque, mais je ne peux pas le laisser enfermé, il viendrait me rejoindre, donc autant que je le prenne avec moi et puis tant que ce n'est pas une horde et que c'est trois zombies, ça va encore. » Je ne suis pas un sur-homme, je reste quelqu'un de « normal », je ne pourrais pas affronter une dizaines de zombies et puis je ne le ferais pas surtout si j'ai mon chien prêt de moi, c'est prendre un risque qu'il se fasse mordre, tuer, je ne veux pas.

Ce moment était très agréable, la jeune femme se sentait à l'aise, et il faut dire que je me sentais aussi à l'aise, je pouvais discuter pendant un petit moment avec elle sans que je me sente mal et c'est une chance. Je me mets à sourire lorsqu'elle me dit qu'elle aimait partir en mission et aussi qu'elle aime aider les autres. « Nous avons besoin d'altruiste, des gens qui ne pensent qu'au bien être des autres, c'est très important et il faut le dire, c'est eux qui font le plus dur du boulot, vous les vadrouilleurs, vous nous aidez plus que n'importe qui et c'est très sympa de votre part d'oser partir en mission. » Oui, lui il s'en va, mais il s'est qu'il ne part pas dans les lieux qui dangereux, c'est la forêt, la route, le lac en gros des lieux pas trop envahit de rôdeur. « J'essaie juste de faire bien les choses. Des amis, dans ce monde, je pense que c'est compliqué, j'essaie de voir les gens de mon groupe comme une famille, mais c'est particulier quand on sait que la plupart ne font que critiquer ce que je fais. » Je me mets à sourire. « Nous le sommes tous, je pense que les gens ne s'en rendent pas compte, comme toi par exemple, tu as des qualités et des défauts et pourtant, ça fait de toi quelqu'un de bien, ou tu te sacrifie pour la communauté. » Un exemple vrai, authentique, on devrait avoir plus de personne comme Louise. C'est agréable de discuter sans avoir l'impression que la personne en face veut savoir ce que je compte faire des missions ou autre. « Je suis content de pouvoir compter sur toi tu sais. Tu as raison d'éviter de te faire des ennemis, il faut qu'on soit tous solidaire, même avec les gens qu'on n'apprécie pas, ils peuvent parfois te sauver la vie. » Oui, c'est ma vision des choses, je veux être proches de mes ennemis pour espérer qu'il me sauve tout comme je le ferais, je suis quelqu'un d'humain, donc c'est normal d'aider les autres.
CODE BY ÐVÆLING // groover par une licorne


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alpha

Alpha
Louise Sethman


Avatar : Sarah Wayne Callies
Messages : 120


Une sortie discrète, une rencontre sympathique [Spencer] Empty
MessageSujet: Re: Une sortie discrète, une rencontre sympathique [Spencer] Une sortie discrète, une rencontre sympathique [Spencer] EmptyDim 17 Sep - 18:53

Une sortie discrète, une rencontre sympathique [Spencer] Tenor

La jeune femme était attendrie. Elle rit. Oui, ça va être ça. Je n'aurai plus le choix. En tout cas, ça va être génial de le garder merci mon ami. Elle adorait Spencer. La brune se sentait bien avec cet homme très gentil et ce petit toutou trop mignon. Elle osait même les confidences car elle sentait qu'elle ne serait pas jugée. Alors, il ne sera pas déçu. Merci. Je serai là pour ça. Il sera gaté de caresses. Elle se permit de lui en refaire. Il sentait certainement que les deux parlaient de lui. Quel être intelligent. Elle sourit. Merci de ne pas me juger. Je le suis oui, ce monde est très étrange. Elle était émue de l'aide apportée, mine de rien ses paroles faisaient beaucoup. Merci Spencer, tu as raison. C'est peut-être pour moi la meilleure façon de stopper mon addiction qui sait... Même si c'est très dur. J'ai un manque assez fort. J'ai beaucoup de mal à gérer ça. Je suis très énervée parfois. C'est dur. T'es gentil de me faire penser à du bon ! J'espère être forte et arrêter mes bêtises. Pas facile. J'avais déjà été accro et en faisant une cure ça n'était plus d'actu et depuis peu enfin même avant ce chaos, j'ai repris à cause de sales nouvelles. Je me sens bête mais j'arrive pas à gérer autrement. J'espère que ça va aller.

Louise était toute contente. Spencer avait une idée magique qui la rendait toute heureuse. Il remettait du baume au cœur de cette âme perdue. Elle souriait comme une enfant. L'avenir promettait d'être meilleur. Oui super, t'es génial. La belle s'interrogea. T'abandonner. C'est à dire ? Tu as eu un copain ? Elle voulait encore mieux connaître le brunet. La manière douce ? En partant, en te laissant tomber ? Drôle de manière de faire. Sethman aimait tellement la philosophie de vie de son nouvel ami. Il lui faisait revoir le soleil. T'as raison oui. Ça nous permet d'être plus attentif. Et on montre davantage notre attachement. C'est vrai, tu n'as pas tord. Et pour Lucky c'est pareil. Il faut qu'il comprenne que les zombie sont néfastes. Il saura éviter le danger je pense. Il est intelligent. C'est juste délicat car si il y a une horde... Que va-t-il faire ? Et toi comment va tu pouvoir l'aider à comprendre qu'il doit ne pas se mettre en danger ? Mais on ne peut l'enfermer pour ça. Il doit voir le monde et essayer d'être prudent. Pas facile...

Le bel homme salua le travail des vadrouilleurs. Louise était touchée. Il disait que c'était eux qui aidaient le mieux car il était vrai qu'en allant chercher des vivres, ils se frottaient au danger à chaque instant. Oui et heureusement il y en a des comme ça. Beaucoup participent dans de nombreux domaines. C'est fort important. Faut participer. On vit en communauté. La vie n'est plus pareille. On a pas le choix. Merci mais c'est normal. Comme tous, on fait ce qu'on peut. C'est sûr que les zombies, le danger, on connaît mais faut aider la population et ne pas faire l'égoïste. Elle trouvait que Spencer avait un grand cœur. Même si beaucoup étaient méchants avec lui, lui continuait à les voir comme des proches. T'as un cœur immense, ne change pas ça. Ils ont de la chance, même si tous ne le savent pas. Elle acquiesça, d'accord avec le raisonnement. Oui tu as raison. Merci encore. On est bon en agissant pour la communauté, même si on a nos défauts. Il faut rester au service de tous. On nous le rendra bien oui. Elle sourit. Tu peux, je suis là. Oui je pense comme ça moi aussi. On a pas besoin de se mettre des gens à dos. Le monde est déjà bien difficile. On a besoin les uns des autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chef des Gammas

Chef des Gammas
Spencer Halliwell


Avatar : Daniel Sharman
Messages : 88


Une sortie discrète, une rencontre sympathique [Spencer] Empty
MessageSujet: Re: Une sortie discrète, une rencontre sympathique [Spencer] Une sortie discrète, une rencontre sympathique [Spencer] EmptyDim 24 Sep - 9:30



► Une sortie discrète, une rencontre sympathique.
Une nouvelle rencontre..
Louise & Spencer
« De rien, tu sais, je pense que les gens ont besoins d'amour, mais pas que de l'être humain, des animaux aussi et puis je suis sûr que Lucky va être heureux d'être avec quelqu'un d'autre. » J'adore mon chien, mais j'avoue que je dois aussi le partager, même si la plupart du temps, il veut rester avec moi, cela ne me dérange pas, mais il faut qu'il se familiarise aussi avec le monde autour de nous. En plus de ça, Louise à l'air d'aimer les animaux, alors si je peux faire une pierre de coup, ce n'est pas plus mal. Je me mets donc à sourire, la jeune femme était vraiment sympathique, dommage qu'elle ne soit pas dans mon groupe, elle aurait pu le voir tous les jours, bon après, je ne vais pas lui dire d'abandonner les Alphas pour venir chez les Gammas, cela serait totalement stupide de ma part et puis en plus de ça, je suis sûr qu'elle a des amis qui l'apprécient, une famille, donc je ne vais pas leur arraché la jeune femme pour juste qu'elle soit proche de Lucky. J'adore passé du temps dehors avec mon chien, mais j'avoue que je ne peux pas parler avec lui, enfin si, je lui parle, mais il ne me répond pas, donc être avec une charmante demoiselle ça ne peut qu'être une bonne chose. Mon regard poser sur la jeune femme, je me mets à sourire, je réalise à ce moment que si je fais un effort pour parler aux gens, alors peut-être que les gens me verront plus comme un être humain, même si j'avoue que le fait que lorsqu'il y a des missions dehors, je demande toujours l'avis aux gens, mais ils ne perçoivent pas ce que je fais comme une bonne action. Je me mets à sourire lorsqu'elle me dit que Lucky sera gâté de caresse. « Oh il adore ça, quand ça commence, il ne veut pas que ça se termine. » Puis je la vois se mettre à caresser de nouveau Lucky, elle était adorable déjà avec lui et il lui rendait bien, il essayait de lui lécher la main. D'ailleurs, le regard du petit chien se met à voguer entre les deux. Puis la jeune femme le remercie de ne pas la juger, il pose sa main sur l'épaule de la jeune femme. « Tu n'as pas à remercier tu sais, c'est normal, je pense que le monde à changer et qu'il faut dépasser ce qui c'est passé et ne pas juger son prochain, c'est le plus important, en tout cas pour moi. » Oui, je n'aime pas les gens qui jugent, c'est pour ça que je me pose un peu entre les chefs de clans, je suis du même avis qu'Eliza, il ne faut pas mettre les gens de côté, elle aime rassembler et je veux être aussi ce genre de personne. Je me mets à l'écouter de nouveau lorsqu'elle me parle de son addiction, je pense ressentir qu'elle est mal, qu'elle n'arrive pas à s'en passer et j'avoue que le monde actuel ne peut que l'aider pour aller mieux, je lui souhaite, je le veux pour elle, elle n'est pas une mauvaise personne, c'est même tout l'inverse. « Je pense qu'il faut avoir beaucoup de courage d'admettre qu'on a un problème et tu sais quoi ? Je te trouve forte, parce que la plupart des addict restent enfermer, toi tu sors, tu bouges pour ne pas rester en place et même si tu es énervée parfois, comme tu le dis, c'est une façon aussi pour toi de te libérer petit à petit. C'est normal de rechuter de temps en temps, mais dit-toi que là … Le monde t'envoie un message, tu peux arriver à te libérer de ça, tu as une porte de sortie, tu peux faire quelque chose de ton énergie. » Parfois, je me trouve philosophe c'est agréable. Cela dit, je veux qu'elle comprenne que le manque va sans doute l'aider à trouver la force pour faire quelque chose, la preuve elle est dehors, elle ne reste pas enfermé, c'est déjà une bonne chose.

Le monde d'avant n'était pas mieux, le problème d'avant, c'est que les êtres humains se prenaient pour Dieu, et en disant ça, je parle bien-sûr de moi, oui, c'est vrai, j'ai voulu créer quelque chose, le problème, c'est que même si j'ai dis que c'était un danger, personne ne m'a écouter, personne ne m'a cru, je suis sûr que le président des états unis est bien au chaud quelque part, se cachant. Enfin, je me mets à sourire lorsqu'elle me dit que je suis génial. « Je ne suis pas génial, en fait, c'est toi qui m'a donné cette idée, alors en fait, c'est toi qui l'est et non moi. » Alors que j'explique le comment j'ai eu Lucky, je l'entends alors me demander d'approfondir ce que je lui ai dis. Je me mets à sourire tristement, il avait sans doute raison de le faire, j'étais, ou je suis encore ? Qui sait … Enfin bref, j'ai voulu faire quelque chose de mal. Je me mets à regarde l'horizon. « Oui, en fait, mon travail … J'étais scientifique, j'avais une mission dangereuse, et lui, bah il a voulu me faire arrêter, il m'a dit que c'était dangereux de jouer avec les ADN, la vie des autres et comme il savait que je ne voulais pas le perdre et que la seule façon de me faire ouvrir les yeux du danger que je créais … Il m'a quitté, c'était trop tard quand j'ai réalisé, alors je me suis acheté cet animal, parce que j'avais un vide au fond de mon cœur. » Je n'aimais pas trop parler de ce que je faisais, parce que j'ai toujours peur que les gens me jugent, me reproche la fin du monde et dans le fond, ils n'auraient pas tort. Puis nous parlons de la jeune femme, je me mets à sourire. « Je vois que nous sommes d'accord sur ce sujet. Disons qu'il a l'instinct de me protéger, donc du coup, il ne voit pas que les zombies sont méchants. J'espère que si ça arrive avec la horde, il ne fera pas de bêtises, enfin je pense que si je l'appelle il reviendra, il a beaucoup de rappel … Il n'écoute pas beaucoup les autres, mais moi je suis chanceux. Je pense qu'il faudrait que je croise des zombies et que je l'attache, et que je lui fasse sentir, et quand il aboie, lui dire de ne pas le faire, ça va être très dur, mais je suis sûr que je peux faire. C'est dur, parce qu'il fait ça pour mon bien être, je le sais, mais bon, ça me met en danger. » Je ne peux pas lui en vouloir à cette boule de poil, il est tellement génial.

Je suis conscient que le pire des travaille au final, ce n'est pas être chef, c'est d'avoir le courage d'être vadrouilleur, de partir, de ramener des vivres, en gros, c'est eux qui méritent toute la gloire, je mettrais un point d'honneur à toujours les remercier de leur travail, de leur courage, de leur ingéniosité et de leur gestes, parce qu'ils sortent, ils affrontent les zombies, alors que la plupart des gens restent enfermer entre les clôtures. Je l'écoute alors me dire en gros, que c'était normal, je considère que ce n'était pas normal, mais courageux, braves … « Tu sais, je pense que c'est vous qui faite le pire des boulots, alors juste pour ça, j'ai juste envie de vous tirer mon chapeau, vous me donnez la force, alors que c'est vous qui nous apprennaient à voir le courage de prendre de bonnes décisions, on sait tous en tout cas, les chefs de clans que les Vadrouilleurs comme toi, vous vous donnez a fond et vous faite tout pour ne pas revenir bredouille. Oh tu serais surprise le nombre de personnes qui pensent encore a eux … Ils ne veulent rien faire, juste par principe. Moi je vous remercie de faire ce que vous faites. » C'est assez difficile de s'imaginer que la vie est dure dehors, moi je m'en rends compte parce que contrairement à la plupart des gens, je sors, je suis souvent dehors, j'affronte les zombies, je sais que je ne ramène pas toujours des trucs et que je ne vais pas toujours loin, donc je sais le courage qu'il faut et que les vadrouilleurs ont. « Merci, je pense qu'il faut avoir du cœur de nos jours. Et toi aussi tu es douce et je pense que ça doit être agréable de t'avoir tous les jours ? » Je pose la question, même si elle m'a dit que parfois elle était énervée a cause de son addiction. Je l'écoute la suite de sa phrase. « Je suis tout a fait d'accord, on ne peut qu'être bon quand on donne aux autres, on se donne à la communauté, on a tous une pierre à mettre dans ce monde. Je vois que je viens de me faire une nouvelle amie et aussi une alliée. En tout cas, c'est très agréable de parler avec toi et franchement, je suis heureux de m'être balader aujourd'hui. »
CODE BY ÐVÆLING // groover par une licorne


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alpha

Alpha
Louise Sethman


Avatar : Sarah Wayne Callies
Messages : 120


Une sortie discrète, une rencontre sympathique [Spencer] Empty
MessageSujet: Re: Une sortie discrète, une rencontre sympathique [Spencer] Une sortie discrète, une rencontre sympathique [Spencer] EmptyMar 26 Sep - 19:21

Une sortie discrète, une rencontre sympathique [Spencer] Tenor

Les deux nouveaux amis rôdaient tranquillement dans la foret. Lou' se sentait bien en compagnie de Spencer et de son adorable chien si attachant. Elle qui pensait se balader seule et ruminer. Elle se trompait net. C'était tellement plaisant. Tout lui paraissait plus sympa à présent ! Spencer avait une bonne mentalité. Parler avec était très enrichissant. Le courant était bien vite passé.

- Oui exactement. C'est bien dit. L'amour c'est important. Heureuse de pouvoir en apporter à Lucky. T'es trop beau mon chien chien. Elle continua donc de le caresser brièvement. La suite la toucha amplement. Son ami posa la main sur l'épaule de la jeune femme ce qui ne manqua pas de la rassurer. Elle en avait besoin. Il n'y avait aucun jugement, aucune méchanceté, aucun rire sur la situation difficile que vivait Louise. T'es quelqu'un de super, merci en tout cas. C'est beau de penser comme ça. C'est tellement encourageant en plus. Ah oui ? La brunette fut surprise. Tu penses que c'est courageux de le dire ? Je me trouve pitoyable, je l'avoues mais je ne guérie pas. C'est pas top comme attitude. La jeune femme reprenait un peu de confiance grâce au discours de Spencer qui expliquait ce qu'il pensait de sa manière de faire. Il disait que le fait de sortir, d'évacuer comme ça c'était une belle chose. Il la trouvait forte. Son sourire refaisait une belle apparition. Je veux m'en sortir. Balader, m'énerver, tout ça c'est des moyens de faire sortir toute ma frustration, de canaliser aussi mon envie. J'essaie de gérer aussi seule pour ne pas être un poids. Je ne veux pas que les autres subissent mon cheminement vers la guérison car il est difficile et je peux être très folle disons. J'ai mes petits moments de crise... C'est grave tu penses ? Je peux m'en sortir à ton avis ? J'ai l'impression que c'est vitale la drogue. Elle bomba le torse. Ouais le monde m'envoie un appel. Je dois y répondre et tenter de changer ça. Tu as raison. Je ne dis pas que demain je vais y arriver. J'ai même besoin d'aide c'est sûr mais je me sens plus volontaire déjà. Merci, personne ne m'avait parlé comme ça. Elle le poussa légèrement. Mais non... C'est nous alors. On est des gens géniaux. Le brunet se livra un peu plus. Louise écouta avec attention. Elle aimait mieux connaître Spencer. Il a été dur dans sa manière de réagir quand même. Je comprends son but mais c'est moche d'abandonner son prochain comme ça. Y avait pas moyen de le récupérer avant de te rendre compte que c'était trop tard et d'avoir le beau Lucky ? Tu ne pouvais pas rattraper ça ? Rien n'a pas pu changer la donne ? Que lui ai-t-il arrivé ensuite ? En tout cas, tu as été pro et tu as fait ce qu'il fallait niveau travail. C'est tout, on te donne une mission en tant que scientifique tu exécutes. C'est normal, ne t'en veux pas. Sethman avait peur que Lucky se fasse tuer par les zombies. J'espère qu'il saura agir correctement... J'ai peur pour lui. Je ne veux pas qu'il lui arrive quelque chose. C'est une bonne chose pour le rappel. Ça rassure même. Ça craint moins déjà. Bonne idée pour le reste, je peux t'aider si c'est difficile. Tu veux ? C'est une stratégie intelligente monsieur le scientifique. Tout ce qu'il fera de mal, il ne le fera pas exprès. C'est une bonne âme aussi ce chien. Je t'aiderai en tout cas. Il parlait de la vie en communauté. Spencer saluait le travail de Louise. Elle était ravie. Les vadrouilleurs faisaient des recherches pour trouver des vivres et améliorer le quotidien de tous. Il était clair qu'ils faisaient beaucoup de nettoyage aussi car y en avait des zombies. Merci. C'est sur qu'on en voit... On voit des routes, des zombies, des surprises. C'est trop beau. Ravie qu'on t'aide alors. On aime surtout vous apporter un meilleur quotidien. C'est tellement important. Faut savoir aider son prochain. J'aime faire ça. Merci aussi à toi. C'est vrai, ils sont encore beaucoup ? C'est vache... Et très désolant. Elle acquiesça. Oui faut vraiment. Merci, je ne sais pas ça. Je te retourne le compliment à 100% en tout cas ! Louise fut touchée par la suite. Il pensait comme elle. Elle se sentait encore plus vivante grâce à cette rencontre. C'était le bon côté de la vie. Elle était ravie d'avoir Spencer à ses côtés. Je te lâche plus en tout cas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chef des Gammas

Chef des Gammas
Spencer Halliwell


Avatar : Daniel Sharman
Messages : 88


Une sortie discrète, une rencontre sympathique [Spencer] Empty
MessageSujet: Re: Une sortie discrète, une rencontre sympathique [Spencer] Une sortie discrète, une rencontre sympathique [Spencer] EmptyMer 4 Oct - 15:18



► Une sortie discrète, une rencontre sympathique.
Une nouvelle rencontre..
Louise & Spencer
Je me sentais de plus en plus en confiance avec Louise, c'est une femme vraiment sympa, agréable et gentille, je ne suis pas sûr de pouvoir rencontrer d'autre personnes comme elle et pourtant, j'essaie de former un cercle d'ami, mais ce n'était pas aussi évident qu'on pourrait le croire, en plus de ça, ils partageaient quelque chose de super, c'était l'amour des animaux, oui, je ne supporte pas les gens qui font du mal aux animaux, déjà, les gens de ma communauté, je leur ai demandé, parce qu'il n'était pas possible de faire du mal aux animaux, oui, ce n'est pas cohérent, j'utilisais les animaux pour faire mes expériences, mais c'était mon gagne pain, aujourd'hui … Ce n'est plus la même chose et puis qui ne peut pas aimer Lucky, c'est un magnifique chien, il était tout le temps en demande de câlins.

Parler avec Louise me fait prendre conscience que mon expérience à mener a bien des pertes, et je m'en rend bien compte, même si j'avais voulu tout faire pour ne pas que le projet continue, oui, je savais les risques et ce qui est arrivé, j'avais quand même voulu prévenir, heureusement, ou pas en fait, c'est qu'un certains Jason Parrish m'a écouter, ma cru et même s'il a voulu tout faire pour l'empêcher, il a voulu parler aux journalistes pour empêcher, il a été arrêter, d'ailleurs, je me demande s'il est encore en vie … Est-ce qu'il allait bien si c'était le cas ? Enfin bref, je reviens à la réalité, je caresse en même temps mon chien et je souris lorsque j'entends les belles paroles de mon interlocutrice. « Je pense aussi, il faut tout faire pour le trouver, que ça soit l'amour d'un animal, ou l'amour des êtres humains, enfin je dis ça, parce que même en fin du monde, il est quand même possible de tout faire pour trouver l'amour, d'ailleurs ça devrait être la chose la plus importante, trouver quelqu'un qui nous épaule. » Bon, je dis ça, mais j'ignore si l'homme avec qui je partageais ma vie avant qu'il me quitte était aussi en vie et puis de toute façon, je me devais de tout faire pour rester en vie, diriger, c'était le plus important et ma quête secrète, trouver le remède à cette fin du monde, ce n'était pas possible, nous allons trouver un remède. Alors que j'ai posé ma mains sur épaule, c'est un geste commun, un geste qui se veut rassurant, ce n'était pas facile, mais il fallait qu'elle comprenne que je ne la jugerait pas quoi qu'elle a fait et tout ça parce que de toute façon cela ne sert à rien de juger quelqu'un. Je hoche la tête positivement, bien sûr que je pense que c'est courageux, c'est la première étape de la guérison, enfin dans le monde d'avant, donc je pense que c'est courageux. « Merci, mais je suis quelqu'un d'altruiste, je pense aux autres avant de penser à moi et c'est le plus important. Bien sûr que c'est courageux, ça veut dire que tu prends conscience de ton problème, ensuite, il faut faire un pas en plus, ça commence le chemin de la guérison. Tu guéris, mais c'est parce que tu trouves que ça ne va pas aussi vite que tu le voudrais, je suis sur qu'on se parlera dans un mois tu te rendras compte que tu t'améliores. » Dis-je en plongeant mon regard dans celui de la jeune femme. Je veux l'aider à aller mieux et si le fait de passer du temps avec mon chien l'aide, alors autant le faire, c'est important je trouve d'aider les autres et elle avait un problème, il ne faut pas la juger, il lui tendre la main et lui prouver qu'elle peut aller mieux. Il a bien vu le sourire de la jeune femme et c'était agréable à voir. « Mais tu sais, parfois demander de l'aide, c'est bien, tu peux demander à n'importe qui de venir avec toi, t'aider, t'écouter et surtout quelqu'un qui ne te jugera pas, qui t'amène dans les endroits magnifiques qui te fera penser à autre chose. Je ne pense pas que ça soit 'grave' dans le sens ou, c'est comme tu l'as dis, le chemin de la guérison et aussi le manque qui te fait réagir comme ça, mais tu es en bonne voie, je peux le voir. Bien sûr, rien n'est inscrit dans la pierre, tout ce qui peut nous aider, c'est la confiance en nous, en ce que nous faisons, crois en toi et je suis sûr que tu arriveras à passer au dessus de ton manque. J'étais un accro du travail, je pouvais ne pas dormir, je ne prenais pas de jours de congés, parce que ce que je faisais était important pour moi, c'était un peu ma drogue, jusqu'à ce que je réalise que je joue avec des forces supérieurs et que je n'étais pas dieu, c'était difficile, mais j'y suis parvenu, lorsque le monde à sombrer, j'ai compris que je devais tout faire pour arranger les choses, je sais que je prends du temps pour sortir, parce que sinon je vais être à fond dans ce que je vais faire tant que je ne trouve pas la solution. « Je pense que les gens extérieurs qu'on ne connaît pas, peuvent plus nous aider que nos amis, notre petit ami ou n'importe qui, qui nous connaît. » Je suis fier qu'elle est encore plus motiver qu'avant, ça veut dire que je ne dis pas que des conneries et que ce que je dis, elle en prend note, c'est une très bonne chose. Je me mets à sourire lorsqu'elle me dit que nous sommes des gens géniaux, il se met à hausser les épaules, il n'était pas si génial que ça, enfin c'est ce qu'il pensait. Je me suis confiais sur mon ex, ce qu'il a fait, je trouve qu'il a eu raison, cela m'a fait réagir. Je hoche négativement la tête. « Disons que lorsqu'il est parti, je ne savais même pas où, j'ai essayé de l'appeler à plusieurs reprises, sans qu'il daigne me répondre, je pense que c'était aussi qu'un prétexte, je ne devais pas être un bon petit ami, enfin je pense. Ensuite je ne sais même pas s'il a survécu, vu que je n'ai pas eu de nouvelle. Je m'en veux parce que j'aurais dû réagir plutôt et me dire que j'aurai du voir que ce n'était pas bien ce que je faisais. » Dis-je en souriant assez tristement à la situation. Puis très vite nous parlons de Lucky et le fait qu'il grogne aboie et parfois attaque les zombies, par chance il m'écoute et parfois il revient rapidement. « J'ai tout aussi peur pour lui, je pense qu'il faut un peu de temps, tu verras quand tu en auras un, ça va être assez dur de faire comprendre à ton chien que ce n'est pas bien qu'il ne doit pas y aller, parfois ils peuvent être têtu. Je pense que ça sera bien, on fera ça une prochaine fois, là pour Lucky c'est juste une balade, j'aime bien le prévenir avant de ce que nous allons faire, je sais, c'est complètement stupide. Merci de me proposer ton aide en tout cas. » Elle n'était pas obliger et pourtant elle le faisait, c'était très gentil de sa part.

Oui, je trouve que les vadrouilleurs font du bon boulot, il nous aide le plus, ensuite nous avons les pros des armes et c'est pour ça que moi généralement, je dis qu'il y a un vadrouilleur et un pro des armes, parce que les deux se complètent je sais que parfois les gens ne veulent pas, mais c'est surtout pour assurer la sécurité, ensuite je parle pas beaucoup des mains vertes, mais je dois bien avouer qu'ils font aussi un travail remarquable, c'est quand même grâce a eux que nous avons de beaux potager. Un jour, il aimerait partir à la recherche de vivre avec les vadrouilleurs, mais je me dis qu'à mon absence, il faut que je trouve quelqu'un de confiance, mais de nos jours, ce n'était pas facile. « Je pense que vous avez beaucoup de cran très peu de personnes le feraient, je sais que la plupart des gens disent que vous vous baladez et parfois quand vous ne ramenez rien, c'est surtout parce que vous avez traîner dans un endroit caché, mais je ne les crois, je sais ce que vous faite, ce que vous nous rapporter et chapeau. Je me mets à sourire tristement lorsqu'elle me demande s'ils étaient encore nombreux à penser a eux. [b] « Oh malheureusement oui, mais ils vont finir par changer, s'ils ne le font pas, je devrais moi les forcer à sortir et ils verront ce qu'il se passe. » Tous les deux avaient la même vision des choses et c'est très agréable, un petit sourire au coin des lèvres. « De rien. Et c'est une bonne chose que tu sois venue ici, je suis très content de te connaître. Et tu sais quoi ? Je ne te lâcherais plus non plus, tu vas m'avoir sur le dos. » Dis-je en souriant, je ne veux pas lui faire peur, je suis quand même un bon ami, enfin j'espère l'être en tout cas.
CODE BY ÐVÆLING // groover par une licorne


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alpha

Alpha
Louise Sethman


Avatar : Sarah Wayne Callies
Messages : 120


Une sortie discrète, une rencontre sympathique [Spencer] Empty
MessageSujet: Re: Une sortie discrète, une rencontre sympathique [Spencer] Une sortie discrète, une rencontre sympathique [Spencer] EmptyDim 8 Oct - 13:24

Une sortie discrète, une rencontre sympathique [Spencer] Tenor

- Oui exactement. L'amour rend heureux, rend plus fort et il permet qu'on se dépasse, qu'on se batte pour quelqu'un. Je trouve que c'est important. La brunette était toujours amplement d'accord avec les dires de son ami. Il avait une belle philosophie. Il avait raison selon Lou'. Elle aimait beaucoup l'écouter parler. Elle sourit très attendrie. Cela se voyait bien que Spencer était ainsi. Il avait une âme généreuse. Il donnait beaucoup aux autres. Je vois ça mais ne t'oublie pas dans tout ça. T'es très généreux, ça se sent. La belle se sentit mieux en entendant tout cela. Il avait sûrement raison et elle serait fière de le lui dire. Mais pour le moment, elle était accro. Spencer était génial de l'aider à voir un avenir meilleur. Rien que cela, ça rendait bien. J'espère que tu as raison. Merci Spencer. Je verrai où ça me mène. Mais c'est vrai que l'étape une, c'est d'en avoir conscience. Ça rend bien d'entendre ça. J'y crois... Le bel  homme était attentionné et très à l'écoute. C'était une attitude qui faisait du bien à la jeune femme qui avait besoin d'aide. Elle n'arrivait pas forcément à parler de tout ça à tout le monde. Elle demeurait secrète là dessus mais se dévoiler à cet homme là était l'idée la meilleure qu'elle avait eu depuis longtemps. Elle se sentait comme remplie d'énergie, de bons espoirs. Il ne jugeait pas et croyait en la guérison de Louise. Y avait des gens comme ça qui savait porter vers le haut. Certains voyaient bien la dépendance de Sethman mais ils ne l'aidaient pas et préféraient la laisser dans son merdier. Tu penses ? Je vais tenter. Je pars souvent seule quand c'est comme ça mais je me rends bien compte que j'ai besoin d'aide.... Ça serait bien oui. J'ose jamais déranger. Même mon mari, il se sent impuissant du coup. Merci des conseils. Tu as raison, je le sais. Faut juste que je m'accroche vraiment. Je suivrai tout ça à la lettre. Elle était extrêmement reconnaissante envers son ami. Elle l'aiderait aussi si besoin. Encore une fois Spencer avait raison. Exactement. Ensuite les deux amis se mettaient à parler des amours du brunet. Il n'avait pas une histoire bien facile. Il était courageux et plein de moral mais il avait quand même vu des choses, subi des épreuves. C'était un homme fort. Un bel exemple ! Oui il a eu une attitude affreuse... C'était pas le bon, ni un bon pour agir ainsi. Tu mérites bien mieux que ça... On ne peut pas savoir ce que les gens sont devenus quand c'est comme ça c'est sûr mais tu ne peux t'en vouloir. Tu ne peux te dire ça. Tu as été toi, tu as fait tes choix et lui les siens. C'est pas de ta faute ou autre, c'est comme ça. En plus, tu n'as pas à te dire ça alors que lui était mauvais. Lucky était en danger, étant un chien, il n'avait pas les mêmes réactions qu'un humain. Spencer devait en être si attaché en plus alors si quelque chose lui arrivait... Lou' craignait que le toutou ai une réaction qui ne fait qu'attirer le danger. Mais il avait l'air intelligent ça irait. Oui je me doute. On ne peut pas contrôler leur rections et le reste car ce sont des animaux. Ils ne pensent pas comme nous. Elle comprenait et dit « oui sans soucis » pour faire ceci la prochaine fois. C'était normal. Quel bon maître ce Spencer ! De rien, compte sur moi ! Les pensées de beau jeune homme étaient fortement touchantes. Il ne dénigrait pas ce que faisait les vadrouilleurs, bien au contraire. C'était le genre de paroles qui rendaient heureux de faire tout ça pour toute la communauté. Cela rechargeait et donnait envie d'en faire toujours plus. Le sourire de Louise s’agrandit. Merci, on essaie toujours de rapporter des choses, de faire au mieux, c'est pour le bien de tous. Ça encourage ce que tu dis. Ils abordèrent le sujet des égoïstes qui ne devraient pas agir ainsi. Ils étaient déplorables. Oui je pense, faudra sévir avec eux je pense. Ils sont vraiment moches ces gens... C'est incroyable d'agir comme ça! La belle eut le cœur rempli de bonheur. Pareil et bon courage avec moi sur le dos. Elle rit. J'en ai de la chance ! Merci. Cette balade c'est la meilleure ! La belle était toute heureuse. Elle le montrait bien. Elle n'aurait pas imaginer vivre ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





Une sortie discrète, une rencontre sympathique [Spencer] Empty
MessageSujet: Re: Une sortie discrète, une rencontre sympathique [Spencer] Une sortie discrète, une rencontre sympathique [Spencer] Empty

Revenir en haut Aller en bas
Une sortie discrète, une rencontre sympathique [Spencer]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Hum je me faity des amis très sympathique sur le forum
» Sortie dans l'Enedwaith et Livre épique le mardi 2 novembre
» Sortie entre amis
» Sortie du groupe DeadDogs vs Catacombes
» Une sympathique soirée entre meilleurs amis [Anna] [Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Apocalypse Zombie :: Autour Des Villes :: Forêt-